Vie scolaire : Enfin le Nord!

11 septembre 2014
0 Commentaire(s)

Elsa Moscato a trouvé ce qu'elle cherchait à Hay River

On peut croire que c'est une femme heureuse qui enseignera cette année les mathématiques aux élèves de 7e à 11e année de l'école Boréale, ainsi que les sciences, parce qu'Elsa Moscato a concrétisé un rêve en venant dans le Nord.
Elsa possède deux baccalauréats, le premier décerné par l'Université de Montréal en mathématiques, et le second par l'Université du Québec à Montréal, en enseignement des mathématiques. Elle enseigne au secondaire depuis sept ans, à Montréal et Laval. Son transfert à Boréale a nécessité certains ajustements. « Le positif, explique-t-elle, c'est qu'il y a moins d'élèves dans les classes, ce qui permet de prendre davantage de temps avec eux. » Par contre, enseigner dans la même semaine trois différents niveaux de mathématiques en plus des sciences s'avère une gymnastique intellectuelle exigeante. « Ça prend beaucoup de préparation », note Elsa.
Elsa a voyagé dans quatre continents et a aujourd'hui grande envie de découvrir le Nord. Elle se promet bien, dès que l'occasion se présentera, d'explorer les TNO, le Yukon et l'Alaska. Elle envoyait son curriculum vitæ à différents endroits dans le Nord depuis trois ans. « J'avais vraiment envie de quitter la ville, raconte-t-elle, j'étais fatiguée de la foule et des files d'attente. » À Hay River, elle dit avoir trouvé ce qu'elle cherchait, c'est-à-dire une communauté de petite taille et la proximité de la nature. « J'adore Hay River », résume-t-elle. Elsa envisage de consacrer ses temps libres au ski de fond, à la raquette et à la marche; en outre, elle affectionne la lecture de romans et d'ouvrages consacrés à la physique quantique, son sujet de prédilection pour un éventuel retour aux études.