Éditorial : Encore du positif

16 avril 2015
0 Commentaire(s)


L’annonce faite récemment à propos du retour de la Fédération franco-ténoise au sein du comité multilingue sur les langues officielles des TNO a de quoi réjouir.
Il y a plusieurs années de cela, alors que la francophonie poursuivait le gouvernement pour son défaut de respecter la Loi sur les langues officielles des TNO, la participation de la FFT avait été remise en question. Plusieurs raisons appuyaient avec justesse cette décision, notamment la pertinence du comité à traiter des questions liées aux services en français alors que la question allait être bientôt débattue devant les tribunaux. Il faut aussi reconnaître que le contexte juridique rendait les communications un peu plus ardues entre les représentants de la francophonie et ceux du gouvernement. Il semblait aussi inopportun de passer de nombreuses heures (qui se comptaient par centaines) à travailler sur la poursuite judiciaire et aussi à passer des heures à un comité qui ne menait nulle part.
Aujourd’hui, la poursuite est chose du passé, malgré que les parties continuent de négocier la prestation de services dans sa foulée et en suivant les grandes lignes établies par les jugements.
Pour être franc, un vent rafraichissant souffle sur les relations entre la francophonie et le gouvernement ténois. On l’a noté à quelques occasions déjà et ce retour de la FFT au sein du conseil des langues officielles illustre bien le changement qui s’opère tant dans la francophonie qu’au gouvernement; les relations sont décidément plus harmonieuses.
Reste à savoir maintenant, neuf ans plus tard, si le conseil sera suffisamment pertinent pour que les heures passées à œuvrer dans ce comité mènent à des résultats concrets et positifs, une lacune des années précédentes.