Budget territorial : En attendant le transfert des responsabilités

14 février 2013
0 Commentaire(s)
Le ministre Miltenberger (Photo : MJ)

Le ministre Miltenberger (Photo : MJ)

Le gouvernement ténois se serre encore la ceinture en attendant d’acquérir les pouvoirs fédéraux découlant du transfert des responsabilités promis en 2014.

Pour le second budget de la 17e Assemblée, le gouvernement ténois poursuit la discipline budgétaire qu’il a adoptée depuis les deux derniers exercices financiers. Une approche qui porte ses fruits alors que pour la première fois depuis quatre ans, le gouvernement planifie un surplus de 113 millions de dollars pour l’année 2013-2014. Les revenus totaliseraient 1 milliard 610 millions de dollars et les dépenses de 1 milliard 500 millions de dollars.
Dans sa présentation du budget, le ministre des Finances, Michael Miltenberger, a tout de suite donné le ton en entrevue : « Deuxième année de notre discipline fiscale, pas de nouvelles chaussures… Je porte mes vieux richelieu qui m’ont accompagné depuis des années. L’an prochain, alors que nous pourrons profiter des fruits de notre travail pour les deux prochaines années, je m’engage à acheter une toute nouvelle paire de souliers. »
Le ministre a souligné les investissements nécessaires effectués dans les projets d’infrastructure; le fait que le GTNO ait réussi à conclure toutes ses conventions collectives; que les services et les programmes aient été préservés et parfois même bonifiés. M. Miltenberger a voulu marquer les consciences en rappelant que le gouvernement, l’an passé, s’est lancé pour la première fois dans un dialogue avec ses résidents sur les priorités à adopter et les meilleures solutions en période de régime budgétaire. « Nous avons reçu de très bons commentaires que vous retrouverez dans ce budget. »
Un budget bien terne
Les dépenses majeures soulignées durant ce dépôt du budget, le 7 février dernier à l’Assemblée législative, proposent entre autres un investissement de 7 millions de dollars pour avancer la liaison de fibre optique dans la vallée du Mackenzie, l’expansion d’un programme de sages-femmes au sud du Grand lac des Esclaves estimée à un peu moins de 1 demi-million de dollars, 142 000 $ pour accroitre la vaccination infantile, et 9,4 millions afin d’atténuer l’augmentation des prix de la Société d’énergie des TNO. Sans hausse de taxe ni réduction majeure des services gouvernementaux, le budget 2013-2014 semble bien terne aux yeux de certains députés. Jane Groenewegen et Bob Bromley s’accordent pour dire que cet exercice financier semble attendre le transfert des responsabilités prévu pour le 1er avril 2014.
« Je pense qu’en tant que gouvernement nous pouvons toujours faire mieux sur tous les fronts où il y a des besoins et des défis. Ce budget est un budget d’entretien alors que nous sommes dans une période de restrictions fiscales », commente la députée de Hay River Sud. « Nous gardons le cap avec ce budget, mais je pense que lorsque le transfert des responsabilités et d’autres choses vont arriver, nous allons pouvoir apprécier des redevances, plus d’emplois provenant d’Ottawa… Je pense que nous allons voir un budget très différent l’an prochain », assure-t-elle.
Dans le contexte où le GTNO a déjà « poussé sa limite de crédit », Bob Bromley approuve qu’il est nécessaire que le gouvernement d’adopte un budget si serré. « Nous savons que des surprises surviennent, et nous devons prévoir un coussin de sécurité. C’est à tout le moins un budget responsable sur le plan financier, peut être même un peu trop! », de commenter le député de Weledeh sur un budget qu’il dit provenir du Conseil exécutif.

Se préparer pour le futur
Le gouvernement territorial, qui pense bien acquérir les responsabilités fédérales dès le 1er avril 2014, met donc en place des étapes pour un budget 2014-2015. Il comptera sur une augmentation des revenus de 60 millions de dollars provenant des redevances de l’exploitation des ressources naturelles. Le gouvernement planifie ainsi pour chacun des prochains exercices financiers suivant le transfert de responsabilités d’investir 50 millions par année vers les dépenses en infrastructures.
Pour tout de suite, le gouvernement décide de verser dans la région du Sahtu, 1,2 million de dollars qui seront alloués à la mise en place de nouveaux postes et services, comme un nouvel agent de la Gendarmerie royale ainsi qu’un service aux victimes à Tulita. À Norman Wells, où la croissance des activités d’exploitation des ressources est anticipée, les investissements ciblent des postes en lien avec la protection de l’environnement et le développement économique. L’investissement pour la route entre Tuktuyaktok et Inuvik, qui va finalement relier les trois océans bordant le Canada, sera quant à lui voté à l’automne 2013 avec le budget sur les immobilisations.