Elle gère pis elle mène

La réprimande facile à interjeter dès qu’une femme prend sa place! Pourtant la boutade va plus loin, et se transforme en frein contre les élans d’affirmation féminine. C’est pour ça que j’appuie le personnage principal de ce spécial leadership féminin dans nos pages. Germaine, pour enfin assumer et stimuler les talents organisationnels, planificateurs et visionnaires des femmes. Chaque leader, qu’il soit masculin ou féminin, va faire face à l’adversité et aux critiques. Alors mieux vaut qu’une jeune fille soit prête à passer par dessus cette pointe péjorative pour ne pas baisser les bras.
C’est le message que je retiens de ces Ténoises qui remplissent le cœur de ce journal. Elles ont du caractère, de l’ambition, de la persévérance, et alimentent la coopération. Elles conseillent le respect, et la parité. Qu’elles soient jeunes, expérimentées, endurcies, elles reflètent bien les caractéristiques de ces femmes qui ont fait la différence dans l’histoire canadienne.
Le droit de vote, c’est le droit d’affirmer son opinion. Le droit d’être élu, c’est contribuer à la vie publique. La liberté, c’est pouvoir ouvrir toutes les portes de son avenir.
En parlant d’avenir, 2018 s’en vient avec la première femme sur un billet de banque canadien. La liste comporte douze femmes de différents parcours. Et elles sont toutes de bons exemples à imprimer sur un billet. Mais après « qui? » vient la question sur « lequel? ». Le gros 100 $? Le petit 5 $? Ou le très utilisé 20 $?


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.