Élections territoriales 2011 : Élections et médias sociaux

29 septembre 2011
0 Commentaire(s)
Un nouveau forum virtuel a fait son apparition grâce à Facebook.

Un nouveau forum virtuel a fait son apparition grâce à Facebook.

Pour redonner tout son sens au concept de consensus, un francophone des TNO crée un groupe Facebook pour animer virtuellement la discussion entre la population et les candidats.

 

Les 17e élections territoriales auront lieu lundi prochain, le 3 octobre, aux Territoires du Nord-Ouest. Pour aider les électeurs à faire le bon choix, George Lessard, un citoyen de Yellowknife, a décidé d’utiliser les réseaux sociaux pour favoriser les discussions.

 

« Durant les élections, les électeurs ont peu de chance d’avoir des discussions sur les grands sujets territoriaux », précise M. Lessard. C’est pourquoi il a créé un groupe Facebook. Pour lui, un gouvernement de consensus doit se fonder sur une participation de tous les citoyens. « Le grand consensus dont on parle toujours, c’est seulement un consensus d’assemblée. Le grand public n’a pas de chance de discuter », ajoute George Lessard.

 

Son groupe connaît d’ailleurs un bon succès, compte tenu de la nouveauté de ce concept : « Il y a environ 200 inscrits. Ça semble peu, mais pour les Territoires du Nord-Ouest, c’est beaucoup », ajoute l’initiateur du projet. » Après quelques recherches, il a constitué une liste d’informations sur les candidats. Certains d’entre eux possèdent seulement un numéro de téléphone et même pas d’adresse courriel, tandis que d’autres ont des comptes Facebook et Twitter. George croit que les candidats qui sont sur les médias sociaux ont un certain avantage, notamment auprès des jeunes : « Si un candidat veut mon vote, je veux savoir s’il peut répondre à mes questions. S’il ne le fait pas, je ne vais pas voter pour lui. L’important dans tout ça, c’est l’engagement du candidat face aux électeurs ».

 

Le groupe Facebook de M. Lessard n’a pas qu’une fonction électorale. Le concepteur s’attend à ce que les candidats qui se sont inscrits sur Facebook restent actifs aussi après la campagne : « L’engagement c’est l’engagement. »