Environnement : Effet de serre au jardin communautaire

30 août 2012
0 Commentaire(s)
Une dizaine de bénévoles ont participé à la construction d'une serre, dans le jardin communautaire, le 25 août dernier. (Photo: Virginie Bouchard)

Une dizaine de bénévoles ont participé à la construction d'une serre, dans le jardin communautaire, le 25 août dernier. (Photo: Virginie Bouchard)

Quelques membres du jardin communautaire de Hay River ont participé à la construction d’une serre, le samedi 25 août dernier. Le conseiller municipal, Andrew Cassidy, passionné de jardinage, a lui aussi mis la main à l’ouvrage.

Les jardiniers de Hay River pourront maintenant cultiver fruits et légumes pratiquement été comme hiver. Une serre d’une longueur de 18 mètres adjacente au jardin communautaire, dans la section industrielle de la ville, a été aménagée. Qu’on ait le pouce vert ou non, plus de raison de ne pas faire pousser plantes et fleurs.
« Ce type de serre permettra d’étendre la saison des cultures de près de deux mois, sans nécessiter d’apport de chaleur supplémentaire », explique Jackie Milne, coordonnatrice de l’atelier de mise en place de la serre et présidente de l’Association territoriale des agriculteurs.
Mme Milne et son mari n’en sont pas à leur première construction de ce genre de structure. Ces amoureux de la terre sont depuis longtemps vendus aux bénéfices qu’apporte une serre sur les récoltes.

Refuge pour planteurs
Les responsables du jardin communautaire ont voulu offrir à leurs membres quelques mois de plus à leur culture et surtout à la préparation des semences, au printemps.
« La serre servira de foyer pour le jardin et les jardiniers », s’amuse Mme Milne.
Les fonds servant à la construction de l’installation agricole ont été recueillis auprès du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest. Des bénévoles ont ensuite contribué au montage de la structure, le 25 août.
« C’est bien de voir tous ces gens qui sont venus aider. C’est plus facile pour l’assemblage. Nous serons ainsi capables de terminer la structure aujourd’hui. Il ne restera qu’à poser la toile », mentionne Andrew Cassidy, directeur de l’Association territoriale des agriculteurs.
Les membres du jardin communautaire pourront louer un espace dans la serre, à partir du printemps prochain. Les espaces dans le jardin même seront toujours disponibles.

L’effet serre
L’effet de serre sur l’atmosphère terrestre est très néfaste pour la couche d’ozone, mais le même principe, appliqué à une production maraîchère, est bénéfique aux récoltes. Le soleil réchauffe les parois de la serre ainsi que le sol. Cette chaleur reste alors emprisonnée dans l’installation, ce qui permet de cultiver même lorsqu’il fait -20 degrés à l’extérieur.
« J’ai quelques serres chez moi. Je trouve que c’est une technologie simple qui permet d’améliorer grandement notre capacité à faire pousser nos propres fruits et légumes », avoue Jackie Milne.
Avec la présence croissante du soleil aux Territoires du Nord-Ouest, à partir du solstice d’hiver, la serre devient un outil agricole très efficace.
« Je voudrais voir une serre dans chaque collectivité des TNO. Celle de Hay River est la première d’une série! », conclut la présidente de l’Association territoriale des agriculteurs.