Rencontre du comité des priorités : Éducation et subventions, des priorités

25 mai 2015
0 Commentaire(s)
La FFT, de dire le directeur général de la Fédération franco-ténoise (FFT) Jean de Dieu Tuyishime, attend toujours de savoir si Patrimoine canadien subventionnera le Parlement jeunesse francophone du Nord et de l'Ouest, qui doit avoir lieu en novembre 2015, à Yellowknife.

La FFT, de dire le directeur général de la Fédération franco-ténoise (FFT) Jean de Dieu Tuyishime, attend toujours de savoir si Patrimoine canadien subventionnera le Parlement jeunesse francophone du Nord et de l'Ouest, qui doit avoir lieu en novembre 2015, à Yellowknife.

Le Parlement jeunesse du Nord et de l'Ouest sera-t-il subventionné?
 

Subventions, gestion du temps et des projets : tels étaient les thèmes à l'ordre du jour lors de la rencontre du 13 mai entre Patrimoine canadien et la Fédération franco-ténoise.
Le directeur général de la Fédération franco-ténoise (FFT), Jean de Dieu Tuyishime, participait à la rencontre en compagnie du président et du trésorier administrateur de l'organisme, Richard Létourneau et Frédérick Deschênes. La rencontre, explique M. Tuyishime, a servi à exprimer les besoins de la FFT et de la communauté francophone et à faire le point sur les différents programmes offerts par Patrimoine canadien.
La FFT a notamment fait part au ministère des difficultés engendrées par les délais dans le traitement des demandes de subvention. « Le fédéral, note M. Tuyishime, a déjà fait de gros efforts en ce sens. Nous avons eu autour de mars toutes les réponses à nos demandes, sauf pour un projet pour lequel nous attendons encore la réponse. »
Il s'agit du projet de Parlement jeunesse qui doit réunir à Yellowknife en novembre 2015 des représentants du Nord et de l'Ouest. La longueur du traitement de la demande de subvention se répercute sur les participants, rend plus difficile leur cohésion. « Le recrutement des jeunes parlementaires doit se faire avant les vacances d'été, explique M. Tuyishime, ajoutant que Patrimoine canadien a promis de regarder ce qui peut être fait pour accélérer le processus décisionnel. »

Éducation
La FFT a aussi profité de l'occasion pour souligner les besoins en éducation des Franco-Ténois. « Nous voulons de l'espace pour les élèves, de dire Jean de Dieu Tuyishime, et nous voulons la gestion des admissions. » La FFT a également fait valoir que le financement du Collège nordique est à l'heure actuelle insuffisant.
Parallèlement, la FFT s'est enquis des modalités d'une éventuelle participation au 150e anniversaire de la Confédération et des négociations entre le GTNO et Patrimoine canadien pour que ce dernier augmente à 5,2 M$ sa contribution annuelle à la mise en œuvre des services en français aux TNO, et ce, pour une période de quatre ans. « On nous a dit qu'un haut fonctionnaire est venu à Yellowknife le 12 mai pour négocier », rapporte M. Tuyishime. Le ministère de l'Éducation, de la Culture et de la Formation a confirmé à L'Aquilon que les négociations étaient encore en cours, sans vouloir en dire davantage.
Lors de la rencontre du 13 mai, Patrimoine canadien a également référé à la FFT une personne-ressource pouvant l'aider à déterminer des subventions dans différents ministères du gouvernement fédéral.