de la pâte et du sirop : École Allain St-Cyr :

15 septembre 2000
0 Commentaire(s)
Les élèves de l'école Allain St-Cyr se sont gavés des crêpes que leurs professeurs leur servaient lors d'un déjeuner qui s'est déroulé le 8 septembre dernier. Avec leurs fourchettes, c'est en paires que les enseignants ont distribué les montagnes de crêpes. Nicolas Pitre a bien aimé son expérience à la table. Cet élève en 5e année a mangé une crêpe et demie. Il a indiqué qu'il aimerait bien répéter l'expérience, mais qu'il s'empiffrerait moins la prochaine fois. « Une crêpe sera suffisante », a précisé ce dernier.

Eugénie Cyr s'est également attaquée aux aliments dans son assiette. Cette jeune fille de 8 ans a noté une expérience semblable où elle a pu déguster un bon repas à la plage en compagnie de ses camarades. « Il y avait du sable, mais on a mangé dans la cabine située plus loin. » D'autres élèves n'avaient pas l'appétit nécessaire pour engloutir les galettes, alors ils se sont portés volontaires pour servir leurs compagnons. David Robinson en est l'exemple parfait. « Je n'ai pas mangé de crêpes parce que j'avais déjà déjeuné à la maison, alors j'en ai donné à mes amis. »

Les élèves n'ont pas été les seuls à profiter de l'expérience ; la directrice de l'établissement avait invité les personnes engagées dans le milieu francophone à se joindre à la table (incluant tous les employés de l'Aquilon). « Habituellement, c'est seulement pour les élèves, mais on voulait qu'ils voient les gens qui travaillent pour eux », a déclaré Julie Bouchard.

Linda Macdonald est l'une de ces volontaires qui a reçu une invitation pour casser la croûte. Elle a versé du sirop d'érable sur ses crêpes avant d'annoncer que ses enfants l'ont enjointe à se rendre à l'école. « Je me lève tôt de toute manière et je voulais profiter d'un bon déjeuner. » « Le déjeuner sert à accueillir les élèves, non pas pour qu'ils se rencontrent puisqu'ils se connaissent déjà, mais plutôt parce que c'est une activité plaisante. Il y a des bonnes crêpes et c'est la manière des profs de montrer aux élèves qu'on les aime », a précisé l'enseignant Pierre Ouellet.

Au tour de l'enseignant Terry Gallant d'ajouter : « Mes élèves ne savent pas encore qu'ils vont faire la vaisselle. » Ils l'ont rapidement appris.