Nouvelles brèves : Échos de la taïga

25 juin 2015
0 Commentaire(s)


Fort Providence a un nouvel hôpital

L’ouverture officielle du Centre de santé a eu lieu le 17 juin dans la collectivité située à l’embouchure du fleuve Mackenzie.
L’établissement, dont la construction a coûté près de 10 millions de dollars, regroupera l’ensemble des services de santé et de services sociaux dispensés dans la collectivité, tout en faisant une place prépondérante à la culture dénée.
Lors de la cérémonie de coupe du ruban, le ministre de la Santé, Glen Abernethy, a souligné que le projet a été livré dans les temps en respectant le budget.


Pas de carrière dans le bras Nord
La pétrolière Husky abandonne son projet de carrière de sable dans le bras Nord du Grand lac des Esclaves.
Deux jours avant le début des audiences publiques en environnement, la pétrolière a indiqué à l’Office de la terre et des eaux de la vallée Mackenzie qu’elle retirait sa demande.
Husky avait annoncé en mai son intention d’extraire du sable contenant de la silice sur une parcelle de terre dans le bras Nord du Grand lac des Esclaves, connue sous l’appellation pointe Whitebeach. Les travaux auraient dû commencer cet été.
La Première Nation des Dénés Yellowknives, le gouvernement tlicho et l’Alliance des Métis du Slave Nord avaient tous exprimé des réserves face à ce projet. Ils soulignaient que le site est un lieu populaire auprès des plaisanciers.
La silice est employée dans le processus de forage par fracturation hydraulique.


Giant sous surveillance
Un groupe de surveillance indépendant aura à l’œil les travaux d’assainissement de la mine Giant.
Le groupe indépendant sera financé par le gouvernement fédéral, mais les membres qui le composent ne seront pas choisis par Ottawa.
L’organisme citoyen Alternatives North, à l’origine de la structure, aura un délégué, de même que la Première Nations des Dénés Yellowknives, l’Alliance des Métis du Slave Nord, la municipalité de Yellowknife ainsi que les gouvernements territorial et fédéral.
La création du groupe a été officialisée lors d’une cérémonie de signature, le 17 juin à Yellowknife.
Le groupe de surveillance disposera d’un budget annuel de 900 000 dollars, dont le tiers sera consacré à la recherche et au développement de méthodes de neutralisation du trioxyde de di-arsenic, dont plus de 200 000 tonnes sont entreposées à la vieille mine.


Le Nord n’écrase pas
Les mauvaises habitudes sont tenaces dans le Nord Canadien.
Alors que la prévalence du tabagisme diminue dans l’ensemble du pays, on trouve toujours un nombre disproportionné de fumeurs dans les territoires, particulièrement au Nunavut.
Selon une enquête de Statistique Canada dévoilée mercredi, pas moins de 2 Nunavummiuts sur trois consomme du tabac, alors que les tiers des habitants des résidents des Territoires du Nord-Ouest de 12 ans et plus fument.
C’est bien davantage que la moyenne nationale qui se situe à 18,1 % de fumeurs.


Cinq cent Ténois de moins
En dépit des efforts déployés par le gouvernement territorial pour encourager l’établissement de nouveaux arrivants dans le Nord, la population des Territoires du Nord-Ouest continue de péricliter.
Selon les plus récentes données publiées par Statistique Canada, la population des TNO a chuté de près de 500 individus l’an dernier, soit un recul de 1,1 % de la population.
Parmi les provinces et territoires canadiens, seuls le Nouveau-Brunswick et Terre-Neuve-et-Labrador et les TNO affichent un recul démographique.
L’an dernier, le gouvernement territorial s’était engagé à accroitre la population des TNO de 2 000 personnes d’ici 2019.