Nouvelles brèves : Échos de l'Assemblée législative

16 février 2012
0 Commentaire(s)

Un secrétariat pour les langues autochtones

Un peu à l’image du Secrétariat aux affaires francophones, le gouvernement territorial aimerait mettre en place une instance similaire pour les langues autochtones.
Le député de Sahtu, Norman Yakeleya, a soulevé la question lors de la deuxième session parlementaire, vendredi, questionnant le fait que l’Assemblée législative doit se pencher sur l’appui qu’elle offre aux communautés autochtones.
Norman Yakeleya a fait le parallèle entre l’interaction que doit avoir le gouvernement ténois et les Autochtones aux négociations entre le Canada et la Chine.
« Je regardais les nouvelles alors que (le premier ministre du Canada) Stephen Harper était en visite en Chine, affirme le député. Quand il parlait aux chefs d’État de la Chine, j’ai remarqué que derrière lui se trouvaient des interprètes et qu’ils pouvaient communiquer par l’entremise de ces traductions. Je crois que le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest devrait prendre exemple là-dessus. »
Il a aussi mentionné que le gouvernement territorial reçoit du financement de la part du gouvernement fédéral afin d’appuyer la francophonie et a posé la question au ministre de l’Éducation, de la Culture et de la Formation, Jackson Lafferty, pour savoir s’il avait fait la même démarche pour les langues autochtones.
Jackson Lafferty lui a répondu qu’il avait rencontré son homologue fédéral et qu’ils avaient discuté de cela.
Il a aussi mentionné qu’une étude avait été réalisée pour juger de la pertinence de se doter d’un secrétariat aux affaires autochtones.

Régler l’itinérance

D’entrée de jeu, le premier ministre des Territoires du Nord-Ouest, Bob McLeod, a abordé la question de l’itinérance en parlant de la nouvelle initiative Betty House, qui permettra aux femmes et aux enfants d’avoir un endroit où se loger lorsqu’ils sont en difficulté financière.
Le premier ministre a annoncé que le gouvernement, en partenariat avec la ville de Yellowknife, allait fournir une contribution d’environ 2,3 millions de dollars pour la construction de la Betty House.
Lors de la session, le député d’Inuvik Boot Lake, Alfred Moses, a tout de même tenu à rappeler que l’itinérance et la pauvreté existent partout au territoire.
« Je me réjouis fortement de tous les efforts qui sont faits pour la création de la Betty House. Toutefois, il faut aussi comprendre que l’itinérance n’est pas qu’un problème à Yellowknife, c’est un problème qu’on voit dans toutes les collectivités. On le voit même davantage dans les régions. »
À ce sujet, le ministre responsable de la Société d’habitation, Robert McLeod, a spécifié que généralement, les collectivités règlent elles-mêmes ce problème et que le gouvernement se doit de travailler avec ces gens.
« Nous ne sollicitons pas les groupes nous-mêmes pour savoir s’ils ont besoin de notre aide, explique le ministre. Dans la plupart des cas, ce sont les groupes qui vont amorcer les discussions avec nous ou la Société d’habitation. Nous sommes à l’écoute si des gens veulent amorcer un projet. »

Vingtième anniversaire de l’accord des Gwich’in

Le premier ministre Bob McLeod a aussi tenu à souligner que le vingtième anniversaire de l’accord sur revendication territoriale gwich’in entre le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest et le gouvernement du Canada, qui aura lieu le 22 avril.
« Au nom du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest, j’aimerais féliciter le peuple gwich’in d’en être arrivé à cette étape importante, affirme le premier ministre. Depuis 1992, les Gwich’in ont joué un rôle important dans l’économie et ont profité des occasions qui se sont présentées à eux. »
Cet accord a permis au peuple d’avoir des droits mieux définis sur leur territoire et d’être mieux en mesure de contrôler ce qui leur appartient.
Le premier ministre a aussi mentionné qu’il souhaite qu’un but du gouvernement soit de créer un Nord indépendant et fort, construit sur des partenariats.
« J’ai hâte de travailler étroitement avec le conseil tribal gwich’in pour renforcer nos liens en tant que gouvernement, insiste Bob McLeod. Je suis confiant que l’on pourra continuer à aller dans la même direction et que nous pourrons concrétiser notre vision des Territoires du Nord-Ouest. »