Du pain béni, ces étudiants

07 septembre 2017
Nicolas Pouliot, la veille de son départ

Nicolas Pouliot, la veille de son départ

« Est-ce que je vais trouver un(e) étudiant(e) pour le stage de cet été? » « Sera-t-il (elle) compétent(e)? À tout le moins curieux(se), intéressé(e)? »

Nicolas Pouliot, le stagiaire estival de Radio Taïga, était tout cela à la fois.

Début juin, l’échéancier devenait serré et le stress, de faillir à trouver la perle rare montait petit à petit. Dans la liste des postulants : un étudiant en philosophie au profil journalistique, un intérêt marqué pour le Nord, les communautés autochtones et la nature. Il y avait dans son curriculum vitæ un fort sentiment de concordance avec le profil souhaité. Au diable l’expertise technique et la maîtrise des instruments de diffusion radiophonique, c’est l’humain et le cœur qui a prévalu. Et ce fut un plaisir d’accueillir et d’initier Nicolas Pouliot, dit Niconiou, à ces techniques, ces logiciels et ces routines, parfois fastidieuses. Ce fut une joie aussi de l’accompagner dans la réalisation de ses idées créatrices. Ce fut enfin un soulagement d’avoir quelqu’un qui, malgré peu d’expérience en studio, évoluait dans ce nouvel univers de façon naturelle, énergique et efficace. En l’espace d’un été, il aura contribué aux productions radio et de la presse francophone des TNO, d’un côté, et alimenté de beaux débats au sein de l’équipe, de l’autre.

Si vous ne les avez ni lu ni entendu, retrouvez ses travaux sur les sites radiotaiga.com et aquilon.nt.ca.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.