Le Canadien de Montréal : Direction Tampa

16 avril 2014
0 Commentaire(s)

Le Canadien n’aurait eu qu’à se présenter lors du match contre les Islanders de New York pour obtenir l’avantage de la patinoire. Même une défaite en prolongation aurait suffi. Malheureusement, les joueurs n’ont rien accompli et l’équipe a perdu 2 à 0, malgré encore une belle performance de Carey Price.
Et je ne veux absolument pas jeter le blâme sur Budaj qui a raté un simple jeu et donné la victoire à Chicago en prolongation le jour précédent. Des erreurs, ça arrive dans un match et il faut vivre avec. La performance d’un club en entier par contre, ça doit être souligné.
J’aimerais croire qu’il s’agit d’un relâchement normal après que le club se soit assuré d’une participation aux séries et alors qu’il ne restait pas beaucoup d’enjeu si ce n’est l’avantage de la patinoire. En passant, pour le Canadien, il n’y a pas d’avantage de la patinoire alors que la fiche du club est assez similaire au centre Bell et sur la route.
Durant toute la saison, le club a connu des périodes plus ou moins longues de passage à vide. Je pense au début de novembre, à la mi-janvier et au début de mars. Ces périodes couvraient souvent de quatre à cinq matchs de suite où le club en arrachait.
En restant optimiste, il faut remarquer que le club se sortait de ces périodes difficiles en remportant une série de belles victoires.
On a beau dire que les séries éliminatoires sont une nouvelle saison et qu’on peut effacer ce qui s’est produit en saison régulière, mais ce serait mentir ou se faire des illusions. Les seules fois où ce point de vue avait un fond de réalité, c’est lorsqu’une équipe connait un très lent début de saison avant de se ressaisir et de participer aux séries. Les statistiques générales de l’équipe ne sont souvent pas très reluisantes, sauf que leur fin de saison efface les mauvais débuts.
Pour Montréal, la saison est probablement garante des séries. Le club a éprouvé des difficultés à compter des buts (seules les équipes de Los Angeles et de Minnesota ont compté moins de buts parmi les 16 finalistes) et cela ne changera pas nécessairement. Seule l’arrivée de Vanek peut changer la donne et sa présence augure mieux pour la production offensive d’un club qui n’a marqué que trois buts lors des trois derniers matchs.
Le club vient de connaître un petit passage à vide. Le club est dû pour enfiler quelques belles victoires lors des prochains matchs. Je vois le club perdre deux joutes à Tampa, en gagner une, puis remporter ses matchs à Montréal pour une belle victoire devant ses partisans.
Je n’aurais pas été optimiste si le gardien de but Ben Bishop était en pleine forme. Mais il semble bien qu’il ne pourra participer aux séries et cela aidera considérablement le club Montréalais. Je suis aussi plus optimiste maintenant que deux Québécois d’origine ne sont plus avec Tampa Bay : Lecavalier et St-Louis.
Les rondelles seront projetées sur la patinoire un peu après 17 h (HAR) le16 avril, à Tampa et Pittsburgh, puis quelques heures plus tard à Anaheim.

 

Prédictions

Alain Bessette

Est
Boston – Détroit
Boston en 5

Tampa Bay – Montréal
Montréal en 6

Pittsburgh – Columbus
Columbus en 6

New York (Rangers) – Philadelphie
Rangers en 5

Ouest
Colorado – Minnesota
Colorado en 5

St-Louis – Chicago
Chicago en 6

Anaheim – Dallas
Anaheim en 5

San Jose – Los Angeles
San Jose en 7