Diavik et Ekati ont bonne mine

11 janvier 2002
0 Commentaire(s)
La mine Ekati a récemment commencé à extraire des diamants de son second puit, appelé Misery. La production de ce puit à ciel ouvert fournira une petite, mais régulière proportion à la production totale de la mine. Le puit Panda, ouvert en 1998, continuera d’apporter la majeure partie de la production.

Selon les dirigeants de la compagnie BHP Billiton, la qualité des minerais retirés du puit Misery est excellente. Plusieurs diamants jaunes ont d’ailleurs été trouvés, incluant un fragment de 19 carats. Pour l’instant, il est impossible de savoir si ce genre de découverte se produira régulièrement.

Quant au projet de Diavik, il continue d’avancer selon les projections. Les travaux de montage de structures d’acier et de soudage se déroulent selon les plans sur le chantier situé à 300 km au Nord-Ouest de Yellowknife. Les travaux de construction de la chaudière, de l’usine génératrice au diesel et des installations de traitement se sont aussi poursuivis au cours des dernières semaines, si bien que depuis le début décembre, il y a du chauffage dans plusieurs installations du chantier. Les ponts roulants sont aussi installés et sont utilisés pour placer les équipements de traitement.

Les digues et le traitement des eaux sont en fonction depuis le 19 octobre. Les travaux servant à assurer l’étanchéité se poursuivent.

Les travaux ont ralenti en attendant l’ouverture des routes d’hiver. Les activités devraient reprendre au tout début de 2002, avec l’arrivée des matériaux.