Signature d'un entente Canada-TNO : Développement du marché du travail dans les TNO

06 mars 1998
0 Commentaire(s)
Le gouvernement du Canada et celui des TNO ont signé récemment une entente sur le développement du marché du Travail.

Ethel Blondin-Andrew, secrétaire d'État à l'Enfance et à la Jeunesse, ainsi que Charles Dent, ministre de l'Éducation, de la Culture et de la Formation ont signé le 27 février dernier l'Entente Canada-Territoires du Nord-Ouest sur le développement du marché du travail.

La valeur de cette entente se chiffre à 19 millions de dollars qui seront transférés d'un gouvernement à l'autre au cours des quatre prochaines années.

Cette entente permettra aux Territoires du Nord-Ouest d'assumer un rôle accru dans la conception et l'exécution de programmes et dans la prestation de services relatifs au développement du marché du travail destinés aux chômeurs des TNO.

L'entrée en vigueur de cette entente n'a pas encore été officiellement fixée mais elle est prévue pour le 1er avril 1998. On s'attend à une mise en uvre progressive de l'entente, le tout soumis à un processus qui garantit une transition ordonnée et un service ininterrompu au public.

"Cette entente déterminante nous permet d'aller de l'avant avec des politiques et des programmes conçus pour répondre aux besoins du marché du travail dans les TNO", a indiqué le ministre Dent.

L'entente illustre l'engagement du gouvernement du Canada de se retirer du domaine de la formation de la main d'uvre et de créer de nouveaux partenariats avec les provinces et territoires.

En vertu de cette entente, le ministère de l'Éducation, de la Culture et de la Formation deviendra responsable de la conception et de l'exécution d'une gamme de programmes relatifs au développement du marché du travail. Ce ministère assumera aussi les fonctions du Service national de placement, notamment les services de counselling d'emploi et de placement.

Pour sa part, le gouvernement du Canada continuera de fournir le soutien du revenu de l'assurance-emploi et les services relatifs au marché du travail qui ont une portée nationale, comme l'accès à l'information sur le marché du travail national.

Les 19 millions de dollars que versera le gouvernement canadien proviendront du Compte d'assurance-emploi et serviront à administrer les programmes et les services d'emploi. Des fonds additionnels de 1,79 millions par année seront versés en tant que contribution aux coûts salariaux et administratifs.

On prévoit qu'au cours de 1998-1999, 409 clients de l'assurance-emploi retourneront au travail ou deviendront travailleurs autonomes après avoir bénéficié des programmes et services territoriaux, ce qui permettra de réaliser des économies d'environ 3,6 millions de dollars dans le Compte d'assurance-emploi.

L'entente prévoit la possibilité d'ajustements en raison de la création du territoire du Nunavut en avril 1999. Une proposition sera soumise au gouvernement du Nunavut puis, après accord entre les parties, les ressources seront réparties entre les territoires de l'ouest et de l'est.