Le GTNO s’organise : Développement des ressources dans la vallée du Mackenzie

22 octobre 1999
0 Commentaire(s)
La vallée du Mackenzie est débordante d’activités reliées à l’exploration et au forage de puits de gaz naturel. Ne désirant pas être dépassé par les événements, le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest a décidé, le 18 octobre, de créer le Projet de planification du développement des ressources dans la vallée du Mackenzie.

" En tant que gouvernement, nous accueillons avec plaisir l’intérêt renouvelé dans l’exploration de ces ressources, a indiqué le ministre des Ressources, de la Faune et du Développement, Stephen Kakfwi. J’envisage de travailler avec mes collègues du GTNO et ceux des organisations autochtones, de l’industrie et des autres paliers de gouvernement pour s’assurer que nous sommes adéquatement préparés afin de maximiser toutes les possibilités découlant de l’exploration et du développement ". En annonçant cette décision, le gouvernement a aussi identifié la personne responsable de ce projet. Il s’agit de Chuck Parker, un ancien président du collège de l’Arctique. Il sera responsable d’identifier les ressources nécessaires pour mener à bien ce projet ainsi que de travailler de concert avec les différents ministères pour assigner le personnel nécessaire. Il aura aussi à rencontrer les représentants des organisations autochtones, de l’industrie et des autres niveaux de gouvernement pour les inviter à participer à cette initiative.

" Le gouvernement veut s’assurer que les programmes pertinents de formation sont en place pour que les résidents du Nord puissent profiter au maximum des emplois offerts et des possibilités économiques, a expliqué le ministre Kakfwi. En même temps, on doit travailler avec les communautés pour s’assurer que les impacts sociaux et environnementaux négatifs soient identifiés et minimisés ".

La demande en gaz naturel est en croissance aux États-Unis et au Canada. Or, les T.N.-O. possèdent de vastes réserves en gaz naturel dans la vallée du Mackenzie.

Quatorze permis d’exploration ont été délivrés dans la région de Fort Liard, 15 permis sont actifs dans le Sahtu et quatre soumissions pour des fins de prospection ont été acceptées dans la région du Delta. Le GTNO s’attend à ce que 11 nouveaux puits soient forés cette année. Avec les découvertes nombreuses de gaz naturel dans la région de Fort Liard, les demandes se font pressantes afin de construire un pipeline reliant ces gisements au réseau de pipeline du nord de la Colombie-Britannique. Du point de vue économique, on estime à au moins 200 millions de dollars les investissements qui résulteront de ces travaux de développement.