Don de Centraide TNO : Désormais plus facile de se faire entendre

04 juillet 2013
0 Commentaire(s)
Elyzabeth Avadluk, Esther Braden et Barb Bromley ont fait une démonstration des appareils « Pocket talker » maintenant disponibles dans les centres de santé de Yellowknife, suite à un don du United Way NWT. (Photo : Noémie Bérubé)

Elyzabeth Avadluk, Esther Braden et Barb Bromley ont fait une démonstration des appareils « Pocket talker » maintenant disponibles dans les centres de santé de Yellowknife, suite à un don du United Way NWT. (Photo : Noémie Bérubé)

Le 28 juin dernier, Centraide TNO a fait don de huit appareils nommés « amplificateurs personnels » à l’Administration des services de santé et des services sociaux de Yellowknife grâce à l’initiative de l’Association des malentendants canadiens, chapitre de Yellowknife.

Depuis peu, huit nouveaux appareils permettant une meilleure audition sont à la portée des personnes vivant avec des troubles de l’ouïe. Ces derniers sont disponibles dans différents établissements de santé des Territoires du Nord-Ouest afin de permettre une meilleure communication entre les professionnels de la santé et leurs patients.
Esther Braden, une membre de l’Association des malentendants canadiens qui travaille depuis cinq ans sur ce projet, rapporte que « des visites avec les professionnels de la santé peuvent être exigeantes et frustrantes », soulignant le fait qu’avec cet équipement, il y a disparition du stress de ne pas bien entendre le message communiqué. Elle ajoute que « pour communiquer adéquatement, vous devez entendre ».
Les dons de Centraide TNO voyagent également dans les petites collectivités telles que Lutselk’e et Fort Resolution. De fait, d’autres centres de santé des TNO disposent d’un certain nombre d’amplificateurs personnels pour leurs patients. Aussi, certains de ces instruments sont présents à l’Hopital Stanton et au manoir de personnes âgées de la capitale des Territoires, depuis un long moment. Maintenant, l’objectif est d’en faire bénéficier le plus de personnes possible et c’est pour cela que l’Association a monté sa demande de financement. C’est aussi pour que les gens prennent conscience qu’ils ont la possibilité d’avoir gratuitement accès à ce service.
Elyzabeth Avadluk, une utilisatrice de l’amplificateur personnel, mentionne être contente de savoir qu’il y a des endroits où elle peut se procurer l’appareil. Il est à noter que ce dispositif peut être utilisé dans toutes sortes de circonstances. Par exemple, des enfants malentendants s’en servent à l’école.
Appelé « amplificateur personnel », ce petit appareil muni d’un micro et d’écouteurs se glisse dans les oreilles et permet de mieux entendre lors des rendez-vous médicaux. Celui-ci est aussi utile pour la compréhension du message entre l’interlocuteur et son destinataire. Chaque appareil vaut 194 $.
L’Association des malentendants canadiens a pour but de tendre la main aux personnes qui sont touchées par des pertes auditives. Elle croit que les Canadiens de tous les âges subissant des troubles de l’ouïe méritent des services égaux et accessibles comme tout autre individu.