Projet de loi 6 : Des petites rapides de l'Assemblée législative

31 mars 2000
0 Commentaire(s)
Le projet de loi 6 concernant l'affectation anticipée de crédits est actuellement en révision par le Comité plénier de l'Assemblée législative. Ce projet vise à permettre au gouvernement de maintenir le financement de programmes et services offerts à la population, jusqu'à ce que les politiciens présentent leur nouvel agenda ainsi que le budget attendu pour juin prochain. Étant donné la situation financière du GTNO et le fait que le projet 6 doive prendre en considération des engagements contractuels d'une durée d'un an, le ministre des Finances, Joe Handley, a jugé nécessaire de baser l'élaboration du projet de loi sur une réduction des dépenses. Il justifie ainsi le report de certains projets proposés par le gouvernement précédent et totalisant une valeur de 10 millions de dollars. De plus, M. Handley affirme que des améliorations au niveau des dépenses et revenus du GTNO ont pour effet d'abaisser le déficit anticipé pour l'année financière 2000-2001. En mettant de l'avant ces mesures, le ministre pense réduire le déficit prévu de 61 millions à 42 millions de dollars. Cependant, M. Handley a confirmé que lors du dépôt du budget en juin, il a l'intention d'assurer son support à l'éducation et il se fait une priorité de veiller à offrir à la population des services de santé de qualité.

Conférence sur les diamants

Le ministre de l'Éducation, de la Culture et de la Formation, Jake Ootes, est revenu de la deuxième conférence internationale sur les diamants bruts qui se déroulait à Tel Aviv en Israël. Il a déclaré que le Canada est maintenant mondialement reconnu. Selon M. Ootes, le pays deviendra certainement, d'ici quelques années, un des 5 ou 6 plus grands producteurs de diamants sur la planète. Les délégués représentant une large variété de pays étaient particulièrement intéressés par nos programmes d'aide gouvernementale comme les stages en milieu de travail, les prêts et les programmes d'études dans le domaine.

Transport

Des questions ont été soulevées quant à l'utilisation du calcium comme matériel assurant la protection des routes non pavées. Le ministre des Transports, Vince Steen, a répondu que jusqu'à présent, l'utilisation du chlorure de calcium correspondait à une solution économique et adéquate. « Le chlorure de calcium possède les qualités nécessaires : la flexibilité, la résistance, et la malléabilité permettant d'être remanié », a déclaré M. Steen.
Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages