Programme Nutrition Nord : Des iniquités aux TN-O

04 décembre 2014
0 Commentaire(s)

Le programme est un échec selon Dennis Bevington
 

Les villages de Nahanni Bute et de Wekweeti seraient les grands perdants du manque de rigueur du programme Nutrition Nord dans l'admissibilité des collectivités.
Dans le rapport du vérificateur général du Canada, le ministère des Affaires autochtones et du Développement du Nord Canada (AADNC) est cité comme ayant « relevé des incohérences dans l’admissibilité de certaines collectivités, surtout en Ontario, au Manitoba et dans les Territoires du Nord-Ouest. »
Selon les informations fournies par AADNC, onze collectivités des TNO sont complètement admissibles au programme Nutrition Nord, trois sont partiellement admissibles et une ne l’est pas.
Ce qu'il faut en fait traduire de cette information d’AADNC, c'est qu'au moins une municipalité aurait dû bénéficier de Nutrition Nord. Il s'agit de Nahanni Bute, sur le bord de la Nahanni Sud, qui est accessible seulement par routes de glace, par avion ou par bateau. Wekweeti, en territoire tlicho, satisfait aussi à une des conditions d'admission du programme, c'est-à-dire l'absence de route à l'année.
Le ministère des Affaires autochtones et du Développement du Nord Canada a fait savoir qu'il était actuellement à revoir l'admissibilité des collectivités. Il n'a pas précisé la date à laquelle cette analyse serait terminée.

Un échec
Pour le député des Territoires du Nord-Ouest, Dennis Bevington, le programme Nutrition Nord est un échec. « Il y a un vrai problème avec l’aide à l'alimentation aux Territoires du Nord-Ouest, analyse le député. Lutsel K'e n'a qu'une contribution de 0,05 $ du kilo. C'est ridicule. Il y a quelque chose de surréaliste dans ce programme. Le gouvernement a dépensé des millions, mais n'a pas fait ses devoirs. Ce n'est pas correct. Il y a 50 collectivités qui devraient bénéficier du programme et le gouvernement le sait. C'est un échec. »
Quelques jours avant que le rapport du vérificateur général du Canada ne soit rendu public, le ministère des Affaires autochtones et du Développement du Nord Canada annonçait qu'il injecterait 11,3 millions de $ supplémentaires dans Nutrition Nord, ainsi qu'une progression annuelle composée de 5 % pour le budget de contribution des prochaines années. Selon Dennis Bevington toutefois, ce montant ne suffirait pas à couvrir la mise en place du programme dans les 50 collectivités qui devraient y avoir droit, ainsi que l'augmentation annuelle de 3 % du prix de la nourriture. Le député déplore également que le gouvernement fédéral n'ait jamais défini ce qu’il entend par abordabilité.