Bourses nordiques : Des gens du Nord qui veulent donner au Nord

17 septembre 2015
0 Commentaire(s)

 

Thomsen D’Hont et Dawn Tremblay ont tous deux été inspirés par des amis ou des connaissances qui avaient participé aux deux premières cohortes de la bourse nordique Jane Glassco. Les boursiers profitent d’un programme de développement étalé sur deux ans pour découvrir, affuter et partager leurs inspirations envers les politiques et le leadership. « C’est la chance de rechercher des opportunités nordiques tout en restant et en participant à la vie du Nord », résume Dawn Tremblay.
La première étape de leur développement a pris la forme d’une réunion entre territoires qui s’est déroulée au Yukon à la fin du mois d’aout. C’est une dizaine de résidents du Nord âgés entre 25 et 35 ans qui ont partagé leurs idées et confrontés leurs différences. Pour les deux Yellowknifiens, qui dans le passé ont eu leur lot de rassemblements pan territoriaux grâce à leur implication dans les sports et la culture, ce fut une révélation. Thomsen explique : « il n’y avait pas de compétitions, nous étions là simplement pour débattre des enjeux du Nord et comment nous pourrions personnellement faire du Nord, un meilleur lieu. »
Au cours des prochains 24 mois, les boursiers se retrouveront à Iqaluit et à Yellowknife pour poursuivre le déroulement de leurs projets. Ils sont aussi parrainés par des résidents du Nord expérimentés dans un domaine et obtiennent un appui financier et des conseils pour mener à bien le budget de leur recherche.
Thomsen D’Hont va se pencher sur l’accessibilité et la fluidité des routes cyclables et piétonnes dans un contexte urbain. Dawn Tremblay travaille sur la durabilité du traitement des déchets.