Santé : Des conseils pour bien préparer ses voyages

02 février 2012
0 Commentaire(s)
Jean de Dieu Tuyishime fournit des conseils sur les habitudes sanitaires lors de séjours à l’étranger. (Photo: Virginie Bouchard)

Jean de Dieu Tuyishime fournit des conseils sur les habitudes sanitaires lors de séjours à l’étranger. (Photo: Virginie Bouchard)

Jean de Dieu Tuyishime, coordonnateur pour Santé TNO, a parlé préparation et sécurité en voyage, à l’école Boréale.

La santé est importante au quotidien, mais encore plus lorsqu’on part en séjour à l’étranger. Il faut savoir se préparer, mais aussi se prémunir des infections ou virus pendant et après le voyage. Jean de Dieu Tuyishime, de Santé TNO, est venu à l’école Boréale, le jeudi 26 janvier dernier, afin de donner des conseils à la communauté francophone de Hay River. Le coordonnateur a animé le souper-causerie ainsi qu’un atelier sur les infections transmises sexuellement et par le sang (ITSS) auprès des élèves de l’école francophone.

« C’est toujours plaisant de sensibiliser les jeunes. Il y a des préoccupations importantes concernant les ITSS puisque ces maladies ont beaucoup augmenté depuis dix ans. Il n’y a pas nécessairement de symptômes et les plus vulnérables sont les 15-25 ans », précise M. Tuyishime.

S’il peut paraître tôt pour des élèves de 5e et 6e année d’être sensibilisés à ce type de maladie, le coordonnateur en pense tout le contraire : « Justement, il faut les renseigner sur les ITSS avant qu’ils soient sexuellement actifs, pour qu’ils soient déjà en alerte ». Il ne se cache toutefois pas pour dire que l’atelier est davantage axé sur les infections transmissibles par le sang comme le VIH, l’hépatite et la syphilis et non sur les comportements sexuels.

Des préservatifs qui font jaser

Santé TNO était également présente à Hay River pour lancer une campagne de protection sexuelle, avec l’Association franco-culturelle de Hay River (AFCHR). On trouve déjà des préservatifs aux emballages rigolos dans les toilettes des bars et pubs de Yellowknife et leur succès est grandissant. « C’est une campagne très originale et surtout, c’est discret. Le message est amusant et cela crée une petite habitude dans la communauté », souligne Jean de Dieu Tuyishime. Les condoms sont distribués par Santé TNO à raison de 900 par semaine à Yellowknife seulement et l’organisme vise une distribution régulière de 50 préservatifs par semaine dans les collectivités de Fort Smith, Hay River et Inuvik. « Si on atteint cet objectif, je me dirai que j’ai réussi! », ajoute le responsable. La santé physique, une priorité Pour l’instant, les programmes de Santé TNO se concentrent davantage sur les aspects de la santé physique. Les récents rapports de Statistique Canada ont démontré un écart important entre les habitudes de vie de la population des Territoires du Nord-Ouest et celle du reste du Canada. Une saine alimentation et l’activité physique sont les priorités de l’organisme, à l’instar de la santé mentale. « À Yellowknife, nous avons fait quelques séances sur le stress pour les employés, mais il est vrai qu’on ne met pas beaucoup l’accent là-dessus présentement. Il y a des problèmes plus importants comme l’obésité juvénile, le diabète et les maladies cardiovasculaires », confirme M. Tuyishime. L’idée d’ateliers sur la dépression saisonnière, par exemple, pourrait se développer au cours des prochains mois.