Budget fédéral : Des cibles floues et des investissements mineurs

14 février 2014
0 Commentaire(s)

Pour le député de Western Arctic, Dennis Bevington, la part du budget fédéral consacrée au Nord n'est en grande partie qu'une continuité de ce qui était déjà dans les budgets précédents. « 40M$ pour le développement économique administré par CanNOr, remarque-t-il, ce n'est pas une grosse augmentation. Ça remplace un programme qui existait déjà auparavant et il faut diviser le montant entre les trois territoires. C'est bon d'avoir cet argent, mais nous en nécessitons davantage. » Dennis Bevington a également souligné que plutôt que de se limiter aux investissements dans les ressources naturelles, CanNor devrait penser davantage en termes d'énergies renouvelables et de sécurité alimentaire.
En ce qui a trait à aux sommes allouées, à travers le Plan d'action économique, pour améliorer l'accès aux réseaux haute vitesse à large bande dans les collectivités rurales et dans le Nord, le député de Western Arctic constate que seulement le septième des 305 millions investis sur cinq ans ira dans le Nord. « Ça se chiffre à environ 10M$, précise-t-il. Quand on se souvient que Bell, via Northwestel, avait annoncé un investissement allant de 200M$ à 300M$ pour un projet similaire dans les trois territoires, ça donne une perspective. »
Dennis Bevington semble satisfait du 70M$ investi dans la santé, mais là encore, il voit dans cette somme une extension d'un programme déjà en place alors que le gouvernement fédéral en parle comme d'un nouveau fonds ciblé et de durée limitée. Et le député se questionne sur la nature des « domaines prioritaires » dont fait état le ministre des Finances, domaines qui ne sont pas identifiés. « Il y a beaucoup de flous dans ce budget, analyse Dennis Bevington. On y parle par exemple d'augmenter le budget de Nutrition Nord, mais sans plus de détails. » Le vérificateur général du Canada doit présenter au Parlement son rapport sur ce programme à l'automne 2014.