Activités parascolaire à Sissons : Des canots qui mènent loin

19 juin 2014
0 Commentaire(s)
Activité au lac Prelude (Courtoisie école JH Sissons)

Activité au lac Prelude (Courtoisie école JH Sissons)

De la préparation de la nourriture à la pagaie en passant par les ours et les premiers soins : une formation complète.
 

Du 18 au 20 juin, les élèves de 5e année de Sissons se font un voyage de canot. Mais ça va encore plus loin que le canot. Suivez le guide.
Depuis quelques années déjà, la classe de Danika Jobin fait une sortie en canot comme activité de fin de programme. Avec le temps, affirme l’enseignant d'éducation physique Stéphane Sévigny, qui est un des maîtres d'œuvre de l'aventure, la recette a atteint la perfection. Si on n'est pas là pour en juger, on peut à tout le moins dire que ce voyage en canot s'avère une somme impressionnante de collaborations et d'acquisition de savoirs.
Déjà, en partant, avec l'appui des parents et d'Étienne Croteau, de l'Association franco-culturelle de Yellowknife, les élèves apprennent à préparer la nourriture, notamment déshydratée. Côté sécurité, grâce à un appui financier du ministère des Affaires communautaires et municipales, Stéphane Sévigny est devenu certifiant pour Pagaie Canada, acquérant une connaissance approfondie de la gestion de risques. Le voyage est donc bien planifié du côté des assurances par exemple, et s'il arrivait quoi que ce soit, un conseiller psychologique de l'école et un docteur sont sur appel pour la durée de l'activité. Autre collaboration précieuse, celle de Canadian Parents for French, qui a payé des livres sur les premiers soins à tous les élèves de l'école, et qui a donné 2 500 $ l'an passé pour financer le voyage. Une autre aide de 2 000 $ a été demandée en 2014 à l'organisme, la réponse devrait être connue sous peu.
Les précautions ne s'arrêtent pas là, que non. Les 25 élèves de 5e reçoivent une formation de certification en premiers soins, comprenant la réanimation cardiovasculaire et l'utilisation du défibrillateur externe automatisé. Andy McMullen, de BearWise, a passé une après-midi avec eux pour leur expliquer les ours de long en large, leur physiologie, leur comportement, quoi faire en cas de rencontre.
Et ils ont même une formation en canot! Celle-ci commence dans la piscine municipale pour se poursuivre sur le lac Frame, puis, enfin, au lac Prelude. On parle de maniement de pagaie, d'adaptation à la température, de communications et de secours.

Prelude
Arrivés à Prelude, les élèves dorment toujours au même site. Ils font des excursions d'une journée, sans portage. L'apprentissage se poursuit là encore, tout comme la collaboration. En plus des cinq adultes constamment sur place, une vingtaine de parents s'impliquent à tour de rôle, certains ayant déjà préparé le terrain en aval. « Les parents sont répartis sur trois comités, spécifie Stéphane Sévigny, le transport, l'alimentation et la supervision. Il y a des parents sur le site pour les trois repas, ce qui nous permet de nous consacrer pleinement aux activités avec les jeunes et plaît à notre commanditaire, Canadian Parents for French, qui souhaite l'implication des parents. »
Enfin, les rois de l'excursion, Bobby Drygeese et d'autres Dénés Yellowknives initient les vacanciers au programme Déné Kede : prières, légendes, jeux et coutumes autochtones.
La recette a-t-elle atteint la perfection? Elle est clairement frôlée...