Financement des arts : Des arrhes pour les arts

25 janvier 2018
Le député Michael McLeod, Mike Westwick, Marie Coderre, Arif Virani et Maria Souchko lors de l'annonce des subventions. (Crédit photo : Denis Lord)

Le député Michael McLeod, Mike Westwick, Marie Coderre, Arif Virani et Maria Souchko lors de l'annonce des subventions. (Crédit photo : Denis Lord)

Deux des trois organismes ténois reçoivent une subvention pluriannuelle étendue.

 

Le député des Territoires du Nord-Ouest, Michael McLeod, a annoncé le 22 janvier au Centre septentrional Prince-de-Galles l’octroi de subventions à l’Association franco-culturelle de Yellowknife, au Northern Arts and Cultural Centre (NACC) et à Folk on the Rocks, pour un total de 727 000 $. M. McLeod était accompagné pour l’occasion d’Arif Virani, le secrétaire parlementaire de la ministre de Patrimoine canadien.


Le NACC s’est vu octroyer la somme de 570 000 $ pour financer durant trois ans sa série de spectacles et le Festival du conte. « C’est le même montant que les années précédentes, a observé la directrice de l’organisme, Marie Coderre; la grande nouvelle, c’est que le financement est désormais assuré pour trois ans plutôt que pour deux. »

Mme Coderre a souligné à quel point un soutien à plus long terme permet au NACC de planifier plus sereinement sa programmation. Ce financement permet de souffler. La directrice du NACC avait fait sa demande de subvention en mars et savait depuis novembre dernier que la réponse était favorable. La subvention couvre la programmation du NACC à venir, à partir d’avril 2018.


Le NACC produit déjà des activités culturelles à Yellowknife, Hay River Fort Smith, Fort Simpson et Norman Wells. Sa directrice souhaite étendre sa programmation à d’autres collectivités.

Scène nordique
L’Association franco-culturelle de Yellowknife (AFCY) recevra la somme de 120 000 $, qui lui servira, durant quatre ans, à produire la série de spectacles Pleins feux sur la scène nordique.


C’est un membre du conseil d’administration de l’AFCY, Mariia Souchko, qui s’est adressée au public réuni pour l’annonce. « C’est important pour nous de vivre la culture française aux Territoires de Nord-Ouest, a-t-elle dit, et de pouvoir la transmettre à nos enfants. La subvention va nous permettre de développer des projets à long terme et de mieux planifier. »


Enfin, le festival Folk On The Rocks a reçu une contribution de 37 000 $ pour l’aider à financer sa 38e édition durant l’été 2018 ainsi que des activités de rayonnement, des programmes scolaires et des concerts hors-saison.
Les subventions données proviennent du Fonds du Canada pour la présentation des arts.


« Yellowknife a une scène unique, avec beaucoup d’artistes a souligné Michael McLeod. Nous avons besoin de nous engager et de contribuer à notre communauté. » « Je suis ici pour fêter la culture dans les Territoires du Nord-Ouest, a ajouté Arif Virani. C’est tellement important pour nous en termes moraux et économiques. »
 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.