Réactions diverses : Dépôt du budget 1998-1999

30 janvier 1998
0 Commentaire(s)
Chambre de commerce des TNO À l'exception de la décision du gouvernement de ne pas abolir la taxe de 1% sur les salaires, la Chambre de Commerce des TNO s'est dite satisfaite du budget déposé le 22 janvier par le ministre des Finances John Todd.

La Chambre de commerce applaudit notamment le budget équilibré présenté par le ministre Todd. Le regroupement juge aussi appropriée la décision de dépenser davantage dans le logement, dans les programmes pour la jeunesse et autres programmes sociaux alors que le milieu des affaires prévoit une croissance économique au cours des prochaines années.

Le point qui réjouit le plus la Chambre de commerce, c'est la volonté exprimée de poursuivre les relations de partenariat entre secteur public et privé dans les différents programmes de développement notamment les programmes d'infrastructures. Cette relation communément appelé les 3P (Partenariat public-privé) permet au gouvernement de s'accaparer de l'efficacité des entreprises du secteur privé tout en se donnant accès à de nouveaux capitaux. La Chambre encourage le gouvernement à appliquer cette philosophie dans l'établissement d'incitatifs économiques pour favoriser le développement d'une industrie de transformation du diamant.

Finalement, la Chambre de commerce estime que le crédit d'impôts pour les investissements permettra aux citoyens du Nord de payer moins d'impôts tout en investissant dans des entreprises du Nord et en favorisant la création d'emplois.

Alternatives North

Les premières réactions recueillies auprès de représentants d'Alternatives North étaient mitigées.

Le groupe de pression s'est d'abord réjouit du crédit d'impôts sur les investissements. Ils espèrent simplement que les différents fonds communautaires qui seront éligibles à ce programme répondront à certaines normes sociales de respect de l'environnement, des travailleurs et de la communauté. Alternatives North avait d'ailleurs fait une recommandation en ce sens au ministre des Finances. Ils réalisent qu'une importante portion des crédits d'impôts provenant de l'achat de REER concerne des investissements dans des entreprises de l'extérieur des TNO.

Quant à la décision d'accélérer le programme d'accès à la propriété, Alternatives North trouve trop indirecte cette façon de procéder pour accroître le nombre de logements sociaux disponibles pour les personnes à faible revenu. On aurait aimé que soit comparé l'efficacité de ce programme pour libérer des logements sociaux par rapport à la construction directe de nouvelles unités de logements pour personne à faible revenu.

Le groupe en est encore à calculer les effets réels du nouveau programme de bénéfice à l'enfance conjugué aux suppléments qui seront aussi versés via le programme d'allocation alimentaire en supplément de revenu.