Collège nordique francophone : Départ du directeur général

27 novembre 2014
0 Commentaire(s)
« Nous avons, analyse Jean-Pierre Joly, tiré le collège du no man's land, nous l'avons sorti de la Fédération franco-ténoise pour en faire une institution de pointe qui fournit de l'enseignement à distance. » (Denis Lord)

« Nous avons, analyse Jean-Pierre Joly, tiré le collège du no man's land, nous l'avons sorti de la Fédération franco-ténoise pour en faire une institution de pointe qui fournit de l'enseignement à distance. » (Denis Lord)

L'an prochain, de l'enseignement à distance partout aux TNO.

Jean-Pierre Joly quittera en décembre les fonctions de directeur général du Collège nordique francophone, qu'il occupait depuis le début de 2012. Il part pour le Québec où, dit-il, il a d'autres visées professionnelles.
« Nous remercions Jean-Pierre de son travail, a déclaré la présidente du Collège nordique francophone, Josée Clermont. Il s'est dévoué, a partagé sa vision. Il laisse le Collège avec une technologie plus moderne que ce qu'il y a dans le Sud. »
Jean-Pierre Joly participait à l'aventure d’un collège francophone aux Territoires du Nord-Ouest depuis 2010.
C'est d'abord à l'échelle locale que le conseil d'administration cherche à recruter un nouveau directeur, idéalement pour le retour des Fêtes. « Nous cherchons, précise Josée Clermont, quelqu'un ayant des [compétences] en gestion scolaire et en enseignement des langues secondes. »

Vers l'avant
Rencontré brièvement au Collège, Jean-Pierre Joly, malgré son départ prochain, s'enthousiasmait encore pour le futur du Collège. Il s'est aussi montré fier du progrès accompli. « Nous avons, a-t-il dit, tiré le collège du no man's land, nous l'avons sorti de la Fédération franco-ténoise pour en faire une institution de pointe qui fournit de l'enseignement à distance. »
Depuis la fin de semaine dernière, la salle de classe du Collège nordique est pourvue de plusieurs ordinateurs portables, d’un projecteur et d’un tableau sur lequel on peut projeter du contenu informatique et intervenir avec un crayon électronique. Tout est en place pour l'enseignement à distance.
Le portail Moodle, qui peut donner accès à du contenu audiovisuel avec une bande passante raisonnable, est en cour d'implantation, et pourra probablement, à l'automne 2015, diffuser du contenu dans tous les Territoires du Nord-Ouest. Il pourrait tout de même être utilisé dès le printemps prochain pour donner des classes.
Jean-Pierre Joly a donc l'impression de quitter un navire prêt à voguer loin et longtemps, d'autant plus que l'annonce d'une autre subvention devrait être bientôt faite, subvention qui permettrait d'augmenter le personnel enseignant.