Le pont de Deh Cho : Deh Cho: Traverser par voie terrestre d'ici l'automne 2012

12 janvier 2012
0 Commentaire(s)
Les travaux avancent à grands pas dans la construction du pont de Deh Cho. Du traversier, en cette journée légèrement brumeuse, la structure principale est presque complète. (Photo M.J.)

Les travaux avancent à grands pas dans la construction du pont de Deh Cho. Du traversier, en cette journée légèrement brumeuse, la structure principale est presque complète. (Photo M.J.)

La nouvelle structure d’acier, présentement en construction, permettra de traverser le fleuve Mackenzie, près de Fort Providence.

Ce sera la dernière fois que le traversier Merv Hardie affronte les eaux glacées du fleuve Mackenzie pour se rendre à Fort Providence, le 14 janvier prochain. À l’automne 2012, les usagers emprunteront pour la première fois le pont de Deh Cho, si les activités du chantier continuent leur rythme entrepris.
En cinq ans, le traversier n’a jamais cessé ses activités aussi tôt dans la saison. En effet, pour l’année 2005-2006, le Merv Hardie avait mis fin à ses opérations le 2 février. D’ailleurs, la date moyenne de fermeture du service, depuis dix ans, se situe autour du 20 janvier. Le traversier laissera peu à peu place à la route de glace, durant l’hiver. Il devrait toutefois reprendre du service cet été puisque la construction du pont ne sera pas encore complètement terminée.

Un projet d’envergure

Fin septembre 2007, le projet d’établissement d’un pont traversant le Mackenzie à la hauteur de Fort Providence est présenté par le ministère des Transports, en partenariat avec la Société du pont de Deh Cho. Le pont, d’un peu plus d’un kilomètre facilitera ainsi le transport des individus et des marchandises vers Fort Providence. Il mettra aussi fin aux activités du traversier Merv Hardie. Au coût de 182 millions de dollars, des dizaines de milliers de passages par année sont attendus sur le pont.
Les travaux, débutés en 2008, vont bon train. « On s’attend ce mois-ci à ce que les deux parties du pont soient reliées et que les derniers câbles et pylônes soient installés », mentionne Earl Blacklock, responsable des communications au bureau du ministère des Transports du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest.
Bien qu’il ait été démontré par le gouvernement que le projet permettra de réduire les coûts de transport pour les entreprises, plusieurs restent sceptiques. Jeff Kincaid, responsable du développement pour la coop de Yellowknife, assure que l’ouverture du pont de Deh Cho ne réduira pas les frais de transport. « Ce sera bien, mais les consommateurs ne remarqueront pas une grosse différence de prix sur les tablettes. Ce sera seulement plus facile pour nous à administrer », avoue-t-il en entrevue à CBC North. En effet, les entreprises devront payer une taxe pour emprunter le passage terrestre soit sept dollars par tonne, incluant l’inflation. C’est environ ce qu’il en coûte à la coop pour affréter des hélicoptères et utiliser le traversier.

Si tout se passe pour le mieux sur les chantiers et que l’horaire des travaux reste respecté, le pont de Deh Cho devrait être pavé en juin 2012 et ouvert à la circulation en septembre. La fermeture du chantier est prévue pour le mois de novembre. En attendant, les usagers ont encore quelques jours pour emprunter le traversier Merv Hardie.