Fête du Canada : Défilé royal à Yellowknife

09 juillet 2012
0 Commentaire(s)
La reine Elizabeth II, le prince William et son épouse Kate étaient à Yellowknife lors du défilé de la Fête du Canada...ou presque. (Photo:Charles-Antoine Bélair)

La reine Elizabeth II, le prince William et son épouse Kate étaient à Yellowknife lors du défilé de la Fête du Canada...ou presque. (Photo:Charles-Antoine Bélair)

On retrouvait toute sorte de reines lors
de la Fête du Canada à Yellowknife, le 1er juillet 2012.

Au thème du Jubilé de diamant en Angleterre, la Fête du Canada à Yellowknife aura donné lieu à un défilé haut en couleur et en imagination.
À certains moments, il aurait presque été possible de croire que la reine Elizabeth II se trouvait réellement sur la rue Franklin sur un char monté de toutes pièces par citoyens et organismes de la capitale.

Même le maire de la ville, Gordon van Tighem, et le premier ministre des Territoires du Nord-Ouest, Bob McLeod, étaient tout sourire à saluer la foule bravant les nuages gris du 1er juillet 2012.
D’ailleurs, il a semblé que dame Nature ait décidé d’être clémente, puisqu’il n’a pas plu de tout le défilé jusqu’à environ une trentaine de minutes après la fin, laissant amplement le temps aux gens de repartir sans se mouiller.

Servir d’exemple
Se détachant un peu du thème de l’événement, l’Association franco-culturelle de Yellowknife s’est jointe au défilé alors qu’employés et bénévoles vêtus de rouge faisaient tournoyer des balles colorées, fermant la marche avec une talentueuse démonstration.

Plus loin devant, on pouvait entendre les enfants tant sur les chars que dans la foule qui scandaient « Happy Canada Day » tout en recevant divers cadeaux comme des sucettes à glacer et des autocollants.
La procession s’est déroulée au son de la musique des cornemuses militaires, des violons harmonieux de l’Aurora Fiddle Society et des chansons de Folk on the Rocks.
Plus silencieux dans le défilé cette année se trouvait quelques personnes vêtues de vert qui avaient un message à délivrer.
« Le but de cette marche est que chaque individu de notre groupe adhère à une valeur, que ce soit la vérité, la non-violence, les bonnes actions, la paix ou l’amour », affirme Umesh Sutendra. Puis l’année prochaine, chaque personne adhérera à une autre valeur dans le but de devenir des gens meilleurs. C’est surtout pour nous plutôt que pour les autres parce que le but est d’avoir une transformation intérieure. Quand nous devenons de meilleures personnes, nous allons trouver l’harmonie au sein de tous. Et nous croyons qu’en changeant qui nous sommes, nous pouvons changer les autres. »

En cette fête d’unité au Canada, c’était un message important à délivrer et duquel plusieurs personnes pourront s’inspirer dans le futur.