Élections fédérales 2015 : De nouveaux députés, de nouveaux espoirs

27 novembre 2015
1 Commentaire(s)
Cory Vanthuyne, Julie Green et Kevin O'Reilly célèbrent l'annonce de leur victoire électorale. (Montage photo : Maxence Jaillet)

Cory Vanthuyne, Julie Green et Kevin O'Reilly célèbrent l'annonce de leur victoire électorale. (Montage photo : Maxence Jaillet)

Avec cinq nouveaux députés à Yellowknife et six sur le reste des Territoires, la 18e Assemblée législative ne verra siéger que huit anciens députés.

« C’est un moment d’espoir et de perspectives incarné par ce changement aux Territoires du Nord-Ouest dont nous pouvons être fiers. » C’est ce que déclare Kevin O’Reilly devant une foule qui célèbre sa victoire et celle de Julie Green. Les deux candidats récoltent respectivement les faveurs des électeurs de Frame Lake et Yellowknife Centre. O’Reilly parle évidemment des résultats généraux de ces élections territoriales du 23 novembre, car comme il l’indique, il ne se serait jamais présenté dans Frame Lake contre Wendy Bisaro, qui incarnait les valeurs qu’il défend également.
« Il va amener un aspect de justice sociale dans la circonscription de Frame Lake, tel que je le faisais », commente la députée sortante de Frame Lake. Elle s’est dite aussi très heureuse pour Julie Green, qui selon elle, affichera une éthique de travail et reflétera des principes de justice sociale. « À mon avis, l’ancien gouvernement s’est trop porté vers le développement économique et le milieu des affaires, sans trop s’attarder aux problèmes sociaux », de constater Bisaro.
Alors que Julie Green remporte sa circonscription des mains de Robert Hawkins qui cherchait un quatrième mandat, l’ancienne journaliste impliquée à l’YWCA de la capitale, mentionne que le changement qu’elle veut apporter à Yellowknife Centre est l’approche constructive de tous les niveaux de gouvernance, économique et communautaire afin de revitaliser le cœur de Yellowknife.
« Ma priorité sera de trouver des solutions constructives à l’itinérance au centre-ville. Je veux être certaine qu’au cours de ces quatre ans, je bouscule favorablement cet enjeu. » Lors du discours à ses partisans, Green déclare qu’elle a reçu beaucoup de soutien à l’idée de ne pas simplement renvoyer ces « clochards », mais de leur trouver un logis considérant que c’est un point de départ à la revitalisation du centre-ville.

Transparence gouvernementale
La très convoitée circonscription de Yellowknife Nord (cinq candidats) est attribuée à un ancien conseiller municipal, Cory Vanthuyne*. « Les gens voulaient du changement au sein du gouvernement. À l’instar des élections municipales et des élections fédérales, il y a eu beaucoup de renouveau à travers les Territoires du Nord-Ouest », explique ce député. Une réflexion qu’il tient de son travail sur le terrain alors qu’il engageait la conversation aux portes des résidents de Yellowknife Nord, où le député Bob Bromley ne se représentait pas.
Bien que seulement prévu le 16 décembre, plusieurs députés de Yellowknife élus réaffirment en ce 23 novembre, leur désir de divulguer leur vote concernant le premier ministre et les six membres du cabinet. Cory Vanthuyne est intransigeant, il révèlera son vote. Il émet l’hypothèse que si autant de députés non pas été réélu, c’est que les Ténois voulaient plus de transparence au sein du gouvernement. « Lorsqu’il sera le temps de faire notre petite élection au sein de l’Assemblée, je pense que le message est clair : nous voulons travailler de façon collaborative et le changement est à l’horizon. Pour ceux qui vont former le cabinet, le message clé est ouverture et transparence pour les quatre prochaines années. »
Le nouveau député de Kam Lake exprime, quant à lui, un devoir de divulguer son choix lorsqu’il aura décidé pour qui voter. « Dans le passé, plusieurs députés ont plaidé qu’ils divulgueraient leur vote, mais ça ne s’est pas passé. Je pense qu’avec la nouvelle équipe de députés dont je fais partie, nous ne devons pas retourner notre veste, ce serait vraiment un faux pas pour ce gouvernement », dit Kieron Testart.
Durant la campagne 2015, Testart est le seul candidat sur les 60 à avoir présenté une véritable plateforme politique. Le directeur de campagne du député fédéral libéral élu en octobre dernier aux TNO détaille qu’il a voulu s’éloigner du vieux schéma retrouvé aux Territoires. « Les gens de Kam Lake m’ont donné un mandat fort, car ce n’était pas à propos de moi, mais je présentais un plan qu’ils vont pouvoir suivre. J’ai voulu me détacher de la formule “votez pour moi et je verrais ce que je fais avec les autres élus”. » Les résidents de Kam Lake pourront le juger entre autres sur son intention d’introduire aux TNO un crédit d’impôt à l’investissement dans les petites entreprises allant jusqu’à 25 pour cent de la valeur de l’investissement avec un maximum de 25 000 $ par année, ou encore, de vouloir modifier la loi permettant de financer les établissements d’enseignement du Nord, tels que le Centre de recherche et d’apprentissage Dechinta et le Collège nordique.
Pour le ministre sortant, Glen Abernethy, c’est son travail et ses engagements à travers le Nord que les électeurs de Great Slave ont pris en compte pour l’honorer d’un troisième mandat. Reconnaissant le changement exprimé par la population ténoise, Abernethy concède que « le public veut voir évoluer une assemblée travaillante, créative et progressive prenant de bonnes décisions pour les résidents des TNO ». Il rappelle que sur les sept, deux ministres n’ont pas été réélus durant cette élection.
Au cours de cette élection 2015, ce sont 43,59 % des électeurs inscrits (12 518 individus) qui ont exercé leur droit de vote. Le vote par anticipation compte pour 11 % des scutins.
*Les circonscriptions électorales de Yellowknife Nord, Range Lake et Nunakput vont subir des dépouillements judiciaires, alors que le nombre de votes séparant les deux premiers candidats est inférieur à 2 % du nombre total des votes recueillis.

-Le texte original a été modifié suite à un commentaire d'une lectrice-


Tous les commentaires (1)

Écrit par Anonyme, 28 novembre 2015, 18 h 34
Merci pour cet article. J'apprécie beaucoup d'avoir accès à la couverture médiatique des élections en français. La circonscription du député Glen Abernethy est Great Slave et non Slave Lake. Amber O'Reilly