Politique : De la visite payante pour les TNO!

23 août 2012
0 Commentaire(s)

L’art et le tourisme étaient en vedette le 9 août dernier à Yellowknife. Le ministre de la Sécurité publique, Vic Toews, était de passage aux Territoires pour annoncer un appui financier à cinq projets.
 

Vic Toews s’est arrêté l’instant d’une conférence de presse au Centre septentrional Prince-de-Galles afin d’annoncer un investissement de son gouvernement dans cinq réalisations territoriales. « Notre gouvernement est fier d’investir dans chacun de ces cinq projets qui promeuvent le tourisme et protège notre riche patrimoine, et c’est pourquoi nous encourageons ces foires locales et ces festivals nordiques dans ces temps économiques incertains », a mentionné le ministre de la Sécurité publique. C’est un total de près de 149 000 dollars qui ont été remis et partagés entre ces divers organismes.
Le festival annuel Folk on the rocks s’est vu attribuer la somme la plus importante, soit 80 000 dollars. Ce dernier, qui a reçu l’honneur de figurer parmi les dix meilleurs festivals canadiens, s’est fait une fois de plus féliciter. Mme Ruvinsky a tenu à remercier le gouvernement pour son appui financier majeur à la réalisation de leur événement. « L’appui du gouvernement canadien nous est essentiel et c’est une partie vraiment importante pour nous », a mentionné la directrice générale du festival, Penny Ruvinsky. Le ministre a reconnu l’impact considérable et l’ampleur de ces activités dans la région.
M. Toews a remercié les gens qui organisent ces activités et qui y mettent beaucoup de temps pour assurer leur succès. Il a, de plus, parlé que le Nord du Canada est essentiel à son gouvernement. « Chaque fois que je vais dans le Nord, j’apprends de nouvelles choses. Pour nous, le Nord est très important, le Canada n’est pas le Canada sans le Nord », a pris le temps de dire M. Vic Toews.
L’Association franco-culturelle de Yellowknife est la seule organisation francophone à avoir reçu de l’aide financière. L’activité la Scène boréale leur a permis de récolter 30 000 dollars. Interrogé sur l’importance des organismes culturels francophones, le ministre a avancé que « la présence francophone au Canada, à l’extérieur du Québec, aide à nous unir comme pays et offre la possibilité aux communautés francophones hors Québec de se faire entendre ». Il a poursuivi en disant que le gouvernement du Canada favorise ce type d’investissements et continue à renforcer ces liens avec les autres parties du Canada où les francophones sont en majorité, par exemple « au Québec ou au Nouveau-Brunswick ».
Le festival End of the Road Music Festival d’Inuvik a été l’unique figure hors Yellowknife à recevoir une aide financière. Questionné à savoir si ces octrois ont déjà été remis aux organismes, le ministre a répondu que « ce n’est pas du financement qu’ils avaient déjà, c’est une continuité de financement ».

Où est-il?
Le ministre Toews remplaçait James Moore, le ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles qui, encore une fois, n’était pas du voyage. Une semaine auparavant, c’est le ministre Tony Clement qui l’avait remplacé pour la consultation sur les langues officielles et lors de l’annonce d’octroi d’aide financière dans le secteur des arts, de la culture et des langues officielles. Le ministère du Patrimoine Canadien n’a pas été en mesure d’expliquer à L'Aquilon les raisons de l’absence du ministre Moore aux TNO.