Plan énergétique de Yellowknife : De la géothermie pour tout le centre-ville

28 octobre 2010
0 Commentaire(s)
Le projet géothermique de la ville de Yellowknife s’étendrait maintenant à tout le centre-ville. (Illustration : Ville de Yellowknife)

Le projet géothermique de la ville de Yellowknife s’étendrait maintenant à tout le centre-ville. (Illustration : Ville de Yellowknife)

La ville de Yellowknife se dit favorable à un projet géothermique deux fois plus important qu’initialement prévu.

Le lundi 25 octobre, les conseillers de la ville de Yellowknife ont eu l’occasion de se faire expliquer les développements du projet géothermique de la capitale qui puiserait de l’eau chaude des tunnels inondés de la défunte mine Con. Même si les conseillers ne se prononcent sur cette résolution que le 10 novembre prochain, plusieurs ont déjà affirmé qu’ils encourageraient ce plan énergétique et désiraient élever ce projet à la prochaine étape, qui sera la déclaration d'intérêt du secteur privé.

Taylor Zeeg, de la firme Compass ressource management LTÉE qui a étudié ce projet pour le compte de la ville afin de l’optimiser, a bien établi que la ville avait la capacité d’emprunt pour réaliser le projet elle-même qui est estimé à 60,4 millions de dollars. Pourtant, il est de son avis qu’il faut laisser la chance au secteur privé de proposer ses alternatives, ses intérêts et son savoir-faire par une déclaration d’intérêt. Une proposition qui coule de source pour Mark Heyck, conseiller de Yellowknife. « Oui, nous pourrions entreprendre de faire tout nous-mêmes, et ce serait vraisemblablement la solution qui aboutirait à un prix du Kilowatt le moins dispendieux, mais l’implication des compagnies privées pourrait apporter une autre façon de faire qui nous permettrait d’économiser ou d’être plus performant énergétiquement », propose-t-il. Selon lui, si le coût du projet de la mine Con a doublé depuis la dernière évaluation, c’est que l’ampleur du plan a également doublé. « Dorénavant c’est l’ensemble du centre-ville qui est visé, de l’hôtel Explorer, à l’école Weledeh jusqu’au collège Aurora. Avant nous ciblions une vingtaine d’utilisateurs, alors que ce projet identifie maintenant 39 édifices qui sont d’importants consommateurs d’énergie. »

Le maire de la Ville, Gordon Van Tighem estime que cette réunion était importante pour les conseillers alors qu’ils ont pu entendre l’expertise de Richard Dixon qui est conseiller stratégique en énergie. Ce point de vue indépendant a été apprécié des conseillers. « Nous savons que c’est économiquement faisable. Maintenant, nous devons passer à la prochaine étape pour connaître les vrais chiffres de cette aventure, et ne plus seulement nous baser sur des estimations. » Le maire rapporte que ce sera au mois de mars 2011 que la ville va vraiment décider d’aller de l’avant avec la géothermie. Si tout est approuvé, les travaux débuteront alors à la fin de l’année 2011 pour alimenter une première zone de la ville dès 2013. Trois autres étapes suivront pour finalement distribuer de l’énergie renouvelable à tout le centre-ville en 2018.