Développement du Nord : De bonnes nouvelles qui s’annoncent

29 novembre 2012
0 Commentaire(s)
 Le ministre des Affaires autochtones et du développement du Nord canadien, John Duncan, a fait un bref passage au Yellowknife Inn pour promouvoir l’engagement du gouvernement du Canada envers le développement économique et à la prospérité du Nord. (Photo : Noémie Bérubé)

Le ministre des Affaires autochtones et du développement du Nord canadien, John Duncan, a fait un bref passage au Yellowknife Inn pour promouvoir l’engagement du gouvernement du Canada envers le développement économique et à la prospérité du Nord. (Photo : Noémie Bérubé)

Le temps de partager un repas avec les membres de la NWT and Nunavut Chamber of Mines, le ministre des Affaires autochtones et du développement du Nord canadien, John Duncan, a prononcé un discours afin de partager l’engagement du gouvernement fédéral à l’égard du développement économique et de la prospérité à long terme du nord du Canada.

Le 16 novembre dernier, le ministre des Affaires autochtones et du développement du Nord canadien était de passage à Yellowknife pour livrer une déclaration faisant état de l’engagement de son gouvernement envers l’économie du Nord. En commençant son allocution, John Duncan a tenu à préciser que les priorités du parti conservateur au pouvoir sont les emplois et la croissance économique.
Dressant un bref bilan de la santé économique du pays, il a souligné que tout au long du mois d’octobre, plus de 7000 emplois à temps plein ont été créés au Canada. Et pour veiller à ce que ce nombre ne cesse de croître, M. Duncan a souligné la continuité du Plan d’action économique de 2012, visant à stimuler l’économie. Également, si le ministre Duncan était en ville, c’était pour annoncer le dépôt devant ses collègues il y a quelques semaines, d’un projet de loi sur l’emploi et la croissance dans le Nord. Ce projet de loi fait suite à la Stratégie pour le Nord et tel que mentionné plus haut, au Plan d’action de 2012 visant à améliorer les régimes de réglementation dans le Nord.
Si la loi proposée est adoptée, elle permettrait d’améliorer les conditions permettant de favoriser de manière responsable les investissements dans les ressources du Nord et l’exploitation de ces ressources. Aussi, le projet de loi comprend la création d’une loi sur l’aménagement du territoire et l’évaluation des projets au Nunavut, d’une loi sur l’office des droits de surface des Territoires du Nord-Ouest ainsi que des modifications à la Loi sur l’Office des droits de surface du Yukon. Ainsi, ces mesures remplissent les obligations législatives en suspens découlant de l’Accord sur les revendications territoriales du Nunavut et de l’Entente sur la revendication territoriale globale des Gwich’in, y compris celles des Dénés et Métis du Sahtu. Ces dernières répondent aux demandes d’amélioration des processus de réglementation dans le Nord.
M. Duncan a livré comme exemple que « L’Office des droits de surface des Territoires du Nord-Ouest offrirait un mécanisme unique de règlement des conflits liés à l’accès dans le territoire ». De plus, le projet de loi présenté remplirait les obligations législatives du Canada découlant de l’Accord sur les revendications territoriales du Nunavut en clarifiant les rôles et les responsabilités de la Commission d’aménagement du Nunavut et de la Commission du Nunavut chargée de l’examen des répercussions.
Avec celles-ci, l’amélioration des régimes de réglementation dans le Nord du Plan d’action de 2010 sera respectée.

Rassurant malgré tout
Le parlementaire s’est voulu rassurant pendant son discours bien que le produit intérieur brut du Nord ait diminué de près de 6 %, au cours de la dernière année. Il a commenté cette détérioration par le ralentissement des activités liées à l’exploitation minière et à l’extraction des ressources pétrolières et gazières. Ces secteurs de l’énergie et de l’exploitation minière comptent pour environ le quart du PIB du Nord. Le quart de ces réserves gazières et pétrolières sont présentes dans le Nord. Le ministre a toutefois tenu à souligner que 25 projets représentant un investissement potentiel de plus de 38 milliards de dollars dans le secteur minier sont en préparation dans le Nord. Les projets créeraient des milliers d’emplois directs, de même que des milliers d’emplois dans les secteurs de la fabrication, du transport et des services.
À savoir si le gouvernement du Canada sera en mesure de rétablir le PIB dans les prochaines années avec les nouvelles mesures mises en place, son service de relation publique a répondu que : « [..]Les résidants du Nord veulent les mêmes possibilités économiques que tous les Canadiens. Notre gouvernement prend les mesures nécessaires pour créer les conditions qui leur permettront de connaître le succès et la prospérité à laquelle ils aspirent, et dont le Canada a besoin ».
Pour concluret sa conférence, John Duncan a dit aux membres de l'organisme minier que « le Nord était primordial pour le Canada dans le passé, qu’il l’est toujours aujourd’hui et le sera encore demain ».