Cinéma : Dans les camps avec France Benoit

25 septembre 2014
0 Commentaire(s)
Kiri's piano, de France Benoit. De gauche à droite : Ronnie White, Lissa Shimada, Lisa Tahara et Kai Shimada. (Photo de Kirsten Murphy)

Kiri's piano, de France Benoit. De gauche à droite : Ronnie White, Lissa Shimada, Lisa Tahara et Kai Shimada. (Photo de Kirsten Murphy)

Le sort des Nippo-Canadiens internés durant la Seconde Guerre mondiale
 

C'est le 1er octobre à 18 h que sera présenté en première Kiri's Piano, le nouveau film de France Benoit, dans le cadre du Yellowknife International Film Festival (YIFF).
Avec pour trame narrative la chanson éponyme de James Keelaghan, Kiri's Piano relate l'internement dans des camps au Canada, durant la Seconde Guerre, d'une famille de pêcheurs nippo-canadiens de la Colombie-Britannique. Kiri, une pianiste, tente de conserver sa dignité dans ces circonstances empreintes d'une profonde injustice. Le film a été tourné à Yellowknife en août 2013 avec une majorité de comédiens ténois. Le rôle principal est interprété par la pianiste Lisa Tahora. Ben Nind narre le récit, épousant le point de vue d'un voisin de la famille de Kiri, qui, comme bien des Canadiens à l'époque, est resté passif devant les actions du gouvernement canadien. Kiri's Piano sera présenté en anglais et devrait ensuite emprunter le circuit des festivals de films et, éventuellement, être diffusé à la télé.

De Cannes à Yellowknife
L'Association franco-culturelle de Yellowknife s'est associée au YIFF pour présenter deux films en français. Le documentaire Québékoisie, de Mélanie Carrier et Olivier Higgins (le 3 octobre à 18 h) ausculte les liens identitaires entre francophones et Amérindiens, en focalisant sur la Côte-Nord québécoise. Les réalisateurs, qui ont passé plusieurs semaines chez les Innus, seront sur place pour la présentation de Québékoisie.
Mommy (le 4 octobre à 18 h 30), de Xavier Dolan, interprété par Anne Dorval et Antoire-Olivier Pilon, a remporté cette année le Prix du jury à Cannes. Le film de 139 minutes creuse la relation entre un adolescent souffrant de déficit d'attention et sa mère.


Plusieurs œuvres de réalisateurs québécois seront également présentées au YIFF (du 27 septembre au 5 octobre). Michel Poulette et Lucy Tulugarjuk seront à Yellowknife (le 1er octobre à 20 h 30) pour présenter leur adaptation du roman Maïna de Dominique Demers. Le documentaire The wings of Johnny May (le 2 octobre à 16 h) s'appuie sur la vie du premier légendaire pilote de brousse Inuit du Nunavik, le légendaire Johnny May, pour traiter de la sédentarisation des Inuits et du changement climatique. Il a été réalisé pour la 3D par Marc Fafard (Dragons). Autre documentaire, de Steve Patry celui-là, De prison en prison (le 3 octobre à 16 h) s'attarde sur le sort des ex-détenus qui tentent de réintégrer la société.
Enfin, le dimanche 5 octobre à 14 h, Laurence Desrosiers-Guitté et Jessie Currell de l'ONF donnent un atelier bilingue sur le cinéma d'animation à l'aide du logiciel pour IPAD NFB StopMo Studio.