Industrie du diamant : Crossworks Manufacturing investit dans le tourisme

02 septembre 2011
1 Commentaire(s)
Le ministre territorial de l’Industrie, duTourisme et de l’Investissement, Bob McLeod, le président de Crossworks Manufacturing, Uri Ariel, ainsi que le maire de Yellowknife, Gordon Van Tighem, ont annoncé mardi la création d'un centre touristique pour la promotion de l'industrie du diamant. (Photo : Hélène Boulay)

Le ministre territorial de l’Industrie, duTourisme et de l’Investissement, Bob McLeod, le président de Crossworks Manufacturing, Uri Ariel, ainsi que le maire de Yellowknife, Gordon Van Tighem, ont annoncé mardi la création d'un centre touristique pour la promotion de l'industrie du diamant. (Photo : Hélène Boulay)

Un centre touristique d’exposition et de promotion de l’industrie du diamant verra bientôt le jour au centre-ville de Yellowknife.

L’édifice Cascom de la 49e Rue subira prochainement une métamorphose. En effet, c’est à cet endroit que la compagnie Crossworks Manufacturing établira son nouveau centre touristique pour l’exposition et la promotion de l’industrie du diamant. Dès la mi-octobre, des rénovations autant à l’extérieur qu’à l’intérieur de l’édifice seront effectuées afin de transformer l’image du futur centre. Ce centre touristique, dont le nom reste toujours à déterminer, s’inscrit dans le cadre du plan stratégique de Crossworks Manufacturing qui vise à élargir ses opérations par le biais de formations et d’achat d’équipement sophistiqué pour ses installations de Yellowknife. De plus, le projet d’un centre touristique du diamant va soutenir les efforts de Yellowknife dans la promotion de la ville comme étant la capitale du diamant.

« Cela fait huit ans que nous travaillons sur l’image de la ville en lien avec l’industrie du diamant », souligne le maire de Yellowknife Gordon Van Tighen. « Nous faisons la promotion de Yellowknife comme capitale du diamant, toutefois, les gens nous demandent : où sont les diamants? Ce produit s’ajoute à nos efforts de promotion touristique et nous sommes très heureux de ce partenariat avec la compagnie Crossworks Manufacturing. » Il ajoute que ce projet s’inscrit aussi dans la stratégie du conseil municipal pour la revitalisation du centre-ville.

Le centre touristique comprendra plusieurs expositions permanentes pour illustrer le processus par lequel les diamants sont transformés de leur état naturel à un produit fini. Le centre présentera aussi des démonstrations de polissage de diamants qui seront effectuées par des employés de Crossworks. 

« Nous aurons des expositions en lien avec les trois mines qui sont présentement en exploitation dans la région. En plus des échantillons de pierres et de diamants, nous y présenterons des vidéos, des livres et des histoires en lien avec la production et l’histoire de l’industrie du diamant », indique le président de Crossworks Manufacturing Uri Ariel. « Croyez-moi, ce sera très intéressant », a-t-il ajouté de manière informelle. 

Le centre touristique permettra une meilleure visibilité de l’industrie secondaire du diamant présente dans les Territoires du Nord-Ouest. Le ministre territorial de l’Industrie, du Tourisme et de l’Investissement, Bob McLeod, a accueilli avec enthousiasme l’annonce de la compagnie Crossworks Manufacturing. « L’annonce d’aujourd’hui souligne un autre pas dans le développement d’une industrie secondaire du diamant durable. Le gouvernement des TNO s’est engagé à construire une industrie secondaire qui permettra aux TNO de s’établir en tant que leader mondial de l’industrie du diamant. »

Par le tourisme, le centre servira d’outil de promotion de l’industrie du diamant des TNO à Yellowknife et ailleurs dans le monde. « Notre but, c’est que les touristes parlent de leur expérience et de l’industrie du diamant lorsqu’ils retournent chez eux. Les touristes agiront un peu comme des ambassadeurs de l’industrie », ajoute M. Ariel. Les Territoires du Nord-Ouest sont présentement troisièmes au monde dans l’industrie de la production de diamant en ce qui a trait à la valeur.

Si les cibles de temps sont atteintes, le centre touristique pourrait ouvrir ses portes dès la deuxième semaine de janvier, ce qui amènerait une nouvelle facette touristique à la saison d’observation des aurores boréales.


Tous les commentaires (1)

Écrit par Anonyme, 22 août 2011, 05 h 06
c'est bien