Prudence et mise en garde : Cougar dans le Slave Sud

12 août 2010
0 Commentaire(s)
Ci-dessus : Un très beau cougar.

Ci-dessus : Un très beau cougar.

Le ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles a confirmé la présence d’un cougar à Fort Smith, la semaine dernière. Selon des sources de L’Aquilon, un félin de la même espèce se promènerait aussi à Hay River cette semaine. Une information que ne pouvait confirmer le ministère, pour le moment.

« L’agent des ressources renouvelables de Hay River m’a confirmé avoir reçu un rapport concernant la présence d’un cougar à Hay River. Cependant, comme les agents sur place n’ont rien vu encore, rien ne peut être confirmé », a affirmé Ella Stinson, responsable des communications du ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles, en remplacement de Judy McLinton.

Selon la dame, la présence d’un cougar dans les environs de Hay River est très plausible. « Les cougars suivent souvent les traces des cerfs de Virginie afin de s’assurer une source de nourriture, et il y a des cerfs à Hay River. Cela expliquerait peut-être pourquoi on rapporte avoir vu un cougar », a expliqué Mme Stinson, sans toutefois confirmer la présence d’un cougar.

La semaine dernière, la présence d’un cougar, aussi connu sous le nom de lion des montagnes ou de puma, avait été confirmée dans les environs de Fort Smith, dans la région du Slave Sud. Selon l’agent des ressources renouvelables, Tony Vermillion, l’animal a été décrit comme un large chat, très musclé, de couleur jaune brunâtre. Il a été aperçu par un homme âgé de Fort Smith alors qu’il circulait sur la route no 5. D’après les informations recueillies par M. Vermillion, l’homme serait presque entré en collision avec le félin. Il a ajouté que la source était crédible, en plus qu’il faisait très clair à l’extérieur au moment de l’événement.

Le ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles tient à aviser la population de se montrer vigilante. De plus, il rappelle qu’il est illégal de tuer un couguar, sauf en cas de légitime défense. On invite les gens à adopter un comportement responsable, à ne pas nourrir les animaux ou laisser une quelconque ouverture vers une source de nourriture possible, à ne pas laisser les enfants jouer sans surveillance, en particulier à l’aube ou au crépuscule (où les pumas sont les plus actifs), et à éliminer toute cachette plausible pour un félin (arrêt de bus, etc.).

En cas de rencontre face à face avec un cougar, il est primordial de ne pas paniquer, car les cougars tentent généralement d’éviter toute forme de confrontation. C’est donc pourquoi il est recommandé de lever les bras bien haut dans les airs, de sorte à avoir l’air plus imposant que l’animal, et de reculer en faisant des vagues avec les bras. Il faut éviter de courir, ou encore de tourner le dos à l’animal. Évitez également tout contact visuel direct avec l’animal, celui-ci pouvant l’interpréter comme un signe d’agression. En cas d’agression, essayez autant que possible de ne pas tourner le dos à l’animal.