Subventions à la baisse : Conseil des arts du Canada

16 juin 2000
0 Commentaire(s)
En tournée officielle, les membres du Conseil des Arts du Canada sont venus rencontrer les artistes et représentants d'organismes artistiques des T.N.-O. Le Conseil leur a accordé une subvention de l'ordre de 100 595 $ pour l'année 1999-2000.

Cela représente une diminution considérable par rapport à la somme de 694 588 $ allouée pour l'année 1998-1999. Cette somme était toutefois répartie entre les T.N.-O. et le Nunavut. Les villes d'Iqaluit et d'Igloolik, du Nunavut, avaient alors reçu un montant total de 475 000 $ pour créer des productions dans le domaine des arts médiatiques. « Le Nunavut compte plus de grands organismes artistiques que les T.N-O., spécialement dans les domaines du théâtre, des arts visuels et des arts médiatiques », a expliqué Donna Balkan du Conseil des Arts.

Un recensement effectué en 1996 dénombrait 1300 artistes et travailleurs du secteur culturel aux T.N.-O., incluant le Nunavut. Depuis la création du troisième territoire, la population totale des T.N.-O. représente près de 0,12 %de la population canadienne. Les Territoires ont reçu 0,1 % de toute l'aide du Conseil des Arts en 1999-2000. « Les fonds accordés par le Conseil n'ont aucun lien avec le pourcentage de population », a précisé Mme Balkan. Pour l'année 1999-2000, les artistes du Nunavut ont reçu une subvention de 378 152 $.

Aux T.N.-O., aucune subvention n'a été accordée par le Conseil dans les domaines de la musique, de la danse et des arts médiatiques en 1999-2000. Par contre, 48 095 $ ont été alloués au domaine « lettres et édition ». Les villes de Fort Smith, d'Inuvik et de Yellow-knife ont respectivement reçu 20 684 $, 25 000 $ et 53 430 $ pour l'année 1999-2000.

« Nous voulons atteindre les artistes qui avaient moins accès aux subventions, et faire un effort pour établir des liens avec eux », a déclaré le chef du Service des communications du Conseil, John Goldsmith. « Nos agents de programmes viennent à Yellowknife et dans d'autres communautés afin d'offrir des conseils aux artistes locaux », a-t-il poursuivi.

D'autres problèmes de la communauté artistique sont le manque d'espace disponible pour l'exposition des ¦uvres et la vente pièce par pièce qui ne permet pas de collecter les ¦uvres pour fins d'exposition.