Qui sont-ils? : Commission scolaire francophone de division

10 novembre 2000
0 Commentaire(s)
Jean-François Pitre

Le président du défunt conseil scolaire francophone de Yellowknife aspire maintenant à mettre sur pied la nouvelle commission scolaire francophone de division (CSFD). « Elle doit être capable de marcher toute seule », lance Jean-François en riant. La première CSFD n'en est qu'a ses premiers pas. « Nous avons obtenu l'école, et maintenant nous en avons la gestion. Il faut que notre commission scolaire soit autosuffisante ».

Jean-François est co-propriétaire de l'entreprise de production multimédia Pido Productions. Lui qui n'avait aucune expérience dans le domaine de la gestion scolaire cinq ans auparavant, a rapidement appris à la présidence du conseil scolaire. Jean-François a également été enseignant durant deux ans.

Habitant dans le Nord depuis 18 ans, sa priorité est d'assurer une certaine continuité au sein de la CSFD. « L'école est l'un des meilleurs outils pour assurer le maintien du français », affirme-t-il. Il ajoute cependant que l'apprentissage du français, ça commence à la maison. « Il faut que tu y crois, il n'y a pas de solutions magiques ! »

Sa priorité : mettre en place la nouvelle CSFD

Suzette Montreuil

Cette dernière se présente comme commissaire pour que le nouvel organisme scolaire « parte du bon pied ». « J'ai un esprit ouvert et je suis déterminée à veiller à ce que l'École Allain St-Cyr demeure accueillante et continue d'offrir une bonne qualité d'éducation en français.

Suzette est ergothérapeute. Elle possède notamment une grande expérience en gestion publique et elle a une bonne compréhension des besoins spéciaux. Engagée depuis plusieurs années au sein de la communauté francophone de Yellow-knife, un de ses grands centre d'intérêts réside dans l'alphabétisation familiale. « Si les adultes ne sont pas alphabétisés, ils éprouvent de la difficulté à soutenir leurs enfants. Elle appuie de nouveaux projets pour les parents et leurs enfants, comme celui « les mots en histoires », qui se déroule une fois par mois à l'ÉASC. Les enfants et leurs parents viennent à l'ÉASC le dimanche. Une personne de la communauté leur fait la lecture puis, ensuite, il y a un petit goûter et des jeux. Sa priorité : l'éducation.

Linda MacDonald

Elle apporte un bagage de connaissances en matière de gestion scolaire. Linda a été commissaire pendant un an et demi au sein de la commission scolaire no.1 de Yellowknife. Elle a également travaillé au DEA de l'île de Baffin (Nunavut) durant deux ans et demi.

« Je veux que l'École Allain St-Cyr fasse vraiment partie de la communauté de Yellow-knife », soutient Linda. « Il faut maintenir une stabilité au niveau de l'enseignement et de bons rapports, honnêtes et ouverts, avec le corps professoral. »

La nouvelle commissaire souhaite également que la CSFD soit sise sur des bases solides. « Nous devons trouver un surintendant, un bâtisseur qui va s'assurer du bien-être de la commission scolaire ». Une tâche essentielle selon Linda : développer un manuel de procédures concernant la CSFD. Le maintien du français signifie pour elle : « s'assurer que l'on transmette à nos enfants le goût de toujours vouloir parler français ». Sa priorité : offrir un contrat adéquat aux enseignants et s'assurer de leur bien-être.

Daniel Nowlan

Si Daniel Nowlan ne possède pas d'expérience formelle en gestion scolaire, il a toutefois été entraîneur de hockey, de volley-ball, de karaté et de soccer auprès des jeunes. En tant que parent d'un enfant qui fréquente l'École Allain St-Cyr, Daniel entend faire de son mieux pour que les jeunes francophones reçoivent un enseignement de qualité et qu'ils aient accès à de nombreuses ressources. Le nouveau commissaire aimerait également que l'ÉASC dispose d'un gymnase. « Je ne peux pas concevoir une si belle école sans gymnase à l'intérieur », admet cet entraîneur, qui espère que ce projet [gymnase] verra le jour.

Policier à la GRC depuis 13 ans, il habite le Nord depuis 1995. « Je pense que c'est important que les personnes qui sont francophones reçoivent une éducation en français. Moi, j'ai fréquenté des établissements francophones toute ma vie. On parle français à la maison, c'est notre langue première », souligne Daniel.

Sa priorité : s'assurer que les jeunes aient un bon programme éducatif et social.

Voilà donc les commissaires qui représentent la CSFD. Élus pour un mandat de trois ans, ces derniers se réuniront une fois par mois. La première rencontre se tiendra le 15 novembre, 19 h, à l'École Allain St-Cyr.
Suivez-nous
Changer de ville
Sondage

Aucun sondage sur le site présentement!

Voir tous les résultats des sondages