Du côté de la Fédération : Comité territorial: évaluation et concertation à l'ordre du jour

14 octobre 2014
0 Commentaire(s)
De gauche à droite, le président et le directeur général de la Fédération Franco-ténoise, Richard Létourneau et Jean de Dieu Tuyishime. Ce dernier a amorcé à Hay River une tournée des membres régionaux de la FFT, en adéquation avec la demande de rapprochement manifestée lors de la dernière assemblée.

De gauche à droite, le président et le directeur général de la Fédération Franco-ténoise, Richard Létourneau et Jean de Dieu Tuyishime. Ce dernier a amorcé à Hay River une tournée des membres régionaux de la FFT, en adéquation avec la demande de rapprochement manifestée lors de la dernière assemblée.

La FFT se rapprochera de ses membres
 

Le Plan de développement global (PDG) et la vitalité des communautés francophones en région étaient deux des thèmes majeurs abordés lors de la plus récente réunion du Comité territorial des présidences et des permanences (CTPP) le 27 septembre dernier à Yellowknife.
Pour diverses raisons, la réunion s'est tenue en l'absence d'un grand nombre de ses intervenants réguliers, notamment les associations de Hay River et de Fort Smith.
Cette absence a d'ailleurs fait l'objet d'un questionnement lors de l'assemblée, et d'une intervention ultérieure du directeur général de la Fédération Franco-ténoise (FFT), Jean de Dieu Tuyishime, qui s'est rendu à Hay River le 5 octobre pour rencontrer le conseil d'administration de l'Association franco-culturelle de Hay River (voir autre texte). Il était accompagné du coordonnateur du Réseau Jeunesse TNO, Nuka de Jocas-McCrae. Le directeur général a l'intention de visiter prochainement toutes les associations générales. « Lors de la rencontre du 27 septembre, explique Jean de Dieu Tuyishime, nous sommes revenus sur la vitalité de nos associations, sur ce qu'on peut faire pour les soutenir et les galvaniser. On m'a demandé d'être plus proche des organisations membres de la FFT. » Par ailleurs, il souligne que les organismes présents à la rencontre ont signifié que les rencontres du CTPP devraient avoir plus de pouvoir décisionnel.

Évaluation
L'assemblée du 27 septembre était également destinée à faire un suivi sur le Plan de développement global (PDG) 2010-2015 de la francophonie. Celui-ci se divise en quatre axes - ou chantiers - principaux : la population; l'espace; l'identité, la culture et l'appartenance et, enfin, le leadership et la capacité organisationnelle. Le dossier des régions se retrouve dans cette dernière catégorie.
L'axe où il y eu le moins d'accomplissements, analyse Jean de Dieu Tuyishime, est celui de l'espace francophone. Le point culminant de ce chantier serait la création d'un bâtiment abritant l'essentiel des organismes francophones des Territoires du Nord-Ouest. Des recommandations à ce propos ont été énoncées lors de la réunion, mais le directeur général de la FFT considère prématuré de les dévoiler.
Dans ce même chantier, la FFT était chargée de concevoir sur Internet un calendrier sur lequel tous les organismes francophones pourraient annoncer leurs activités. La plate-forme adéquate n'a toujours pas été identifiée. Le Conseil de développement économique des Territoires du Nord-Ouest (CDÉTNO) devait quant à lui créer un inventaire des outils de travail disponibles, mais après réflexion, sa directrice générale, Anne-Christine Boudreau, considère cette tâche fastidieuse. On peut par contre l'appeler et elle partagera les ressources disponibles, subventions et autres.
Le CDÉTNO a par ailleurs entrepris l’élaboration d’un sondage afin d'identifier les raisons faisant qu'un Francophone arrive, demeure ou quitte les Territoires du Nord-Ouest. « Nous avons déjà formé un comité, précise Anne-Christine Boudreau, composé de Jean de Dieu Tuyishime, de Gabriel Régimbald, de l'Association des Francophones du delta du Mackenzie et de moi-même, pour valider les questions qui seraient posées et trouver du budget pour engager quelqu'un qui ferait passer le sondage au plus grand nombre de Francophones possible, même à ceux qui ont déjà quitté les TNO. Le sondage devrait être fait d'ici la fin mars. »

Vers un nouveau Plan
La FFT a convenu de mettre sur pied une table de concertation afin d'évaluer les demandes de subvention pour des projets communautaires dans la francophonie des TNO. Une enveloppe de 171 740 $ provenant de Patrimoine canadien reste à partager et l'échéance pour présenter un projet est le 14 octobre. Il faut cependant noter que Patrimoine canadien pourrait ne pas tenir compte des recommandations de cette table.
L'assemblée du 27 septembre a également servi à préparer des résolutions qui seront soumises à l'assemblée générale annuelle de la FFT qui se tiendra le 1er novembre prochain à Yellowknife.