Toutes seront branchés d'ici l'an 2000 : Collectivités isolées du Canada et l'inforoute

09 janvier 1998
0 Commentaire(s)
Le ministre canadien de l'Industrie, M. John Manley, a annoncé récemment le financement de plus de 1 000 nouveaux sites PAC (Programme d'accès communautaire) dans plus de 830 collectivités rurales et éloignées du Canada. On retrouve sept collectivités situées dans les T.N-O.

Ce financement du fédéral, annoncé le 6 janvier dernier à St. John's (T.N.), représente un investissement fédéral de près de 15 millions de dollars pour l'ensemble du Canada. Le gouvernement fédéral compte se rapprocher de son objectif, qui est de brancher tous les Canadiens et les Canadiennes à l'inforoute d'ici l'an 2000.

Dans le contexte du troisième concours mené par le PAC, des contrats maximums de 30 000 $ seront négociés avec des partenaires communautaires. Les fonds contribueront à procurer, à prix abordable, l'accès à l'inforoute aux personnes vivant dans les régions rurales et éloignées.

Arctic Bay, Arviat, Baker Lake, Iqaluit, Kugluktuk, Pelly Bay et Taloyoak sont les sept collectivités, toutes du Nunavut, qui font partie de ce dernier volet de PAC.

"Le gouvernement du Canada veut rendre l'inforoute accessible à tous les Canadiens et Canadiennes d'ici l'an 2000 et faire ainsi du Canada le pays le plus branché du monde, a indiqué le ministre Manley. L'annonce d'aujourd'hui montre que nous progressons sans relâche vers notre objectif. Le Programme d'accès communautaire garantit que les populations des collectivités rurales et éloignées profitent elles aussi des avantages qu'offre l'économie mondiale du savoir."

"Le Programme d'accès communautaire dote les Canadiennes et les Canadiens des outils dont ils ont besoin pour tirer parti de l'inforoute. Avec les fonds dont l'attribution est annoncée aujourd'hui, le gouvernement aidera les personnes de tous les âges à exploiter toute une mine de possibilités sur les plans économique et éducationnel", a ajouté le secrétaire d'État (Sciences, Recherche et Développement), M. Ronald Duhamel.

Le Programme reçoit tous les ans, à l'automne, dans le cadre d'un concours national, les propositions portant sur l'établissement de sites d'accès communautaire. En 1997, le processus de sélection a reposé sur la formule de l'examen par les pairs et a eu lieu indépendamment du gouvernement fédéral. Des comités provinciaux et territoriaux ont examiné les propositions relevant d'eux. En décembre 1997, un comité national de sélection a examiné les propositions soumises et a recommandé à Industrie Canada d'attribuer des fonds à tous les requérants. Dans certaines provinces, les sites du PAC sont financés selon un régime de partage des coûts, en vertu d'ententes de coopération fédérales-provinciales.

L'objectif du Programme d'accès communautaire est de relier jusqu'à 5 000 localités rurales ou éloignées à l'inforoute d'ici l'exercice 2000-2001. Le gouvernement a ajouté 30 millions de dollars à ce programme lors du dernier budget fédéral. Le PAC est un élément de la Stratégie canadienne pour l'autoroute de l'information, qui aide le Canada à créer des emplois et à engendrer d'autres avantages allant de pair avec la mise au point des technologies de l'information.

De plus, le PAC fait partie intégrante de la Stratégie fédérale emploi jeunesse et aident à créer des emplois pour des jeunes de 15 à 30 ans.