Art public : Ciné-parc

26 août 2014
0 Commentaire(s)
Philippe LeBlond met à profit sa connaissance du métal et de la mécanique dans l'art cinétique. Mais ce dernier ne sied pas toujours aux espaces publics. Au Rotary Peace Park de Whitehorse, c'est un stabile qu'il a érigé, illustrant une célèbre légende amérindienne. (Catherine Bolduc-Gagnon)

Philippe LeBlond met à profit sa connaissance du métal et de la mécanique dans l'art cinétique. Mais ce dernier ne sied pas toujours aux espaces publics. Au Rotary Peace Park de Whitehorse, c'est un stabile qu'il a érigé, illustrant une célèbre légende amérindienne. (Catherine Bolduc-Gagnon)

« Je veux incorporer la vision des artistes de Yellowknife à cette œuvre »
 

Le parc Somba K'e s'ornera bientôt d'une sculpture cinétique, une initiative du Yellowknife Artist Run Community Center (Yk ARCC) mettant de l'avant l'artiste de Whitehorse Philippe LeBlond.
C'est dans le cadre de la série d'artistes en résidence This City que l'ARCC accueillera Philippe LeBlond, du 22 août au 5 septembre. L'objectif de cette série est de collaborer avec la collectivité et de parler de l'importance de l'art public. L’artiste compte installer un zootrope au parc près de l'hôtel de ville, c'est-à-dire, dixit wikipédia, un jouet optique permettant de donner l'illusion du mouvement en jouant sur la persistance rétinienne. Le zootrope préfigure l'invention du cinéma d'animation. « Ça ressemble à un gros bol qui tourne, avec des fentes, simplifie Philippe LeBlond. Ça vient de l’époque victorienne. »
L’artiste est spécialisé dans le travail avec le métal et le mouvement; il laissera la part graphique aux artistes de Yellowknife, dont il souhaite grandement la collaboration. « Le thème de la résidence d’artiste, rappelle le sculpteur, c’est
This City. Moi je suis de Whitehorse. Je suis ici pour engager des gens de Yellowknife et incorporer leur vision dans l’œuvre. » D’ailleurs, les bénévoles et les artistes de tous les médiums sont invités à participer au projet et n'ont qu'à communiquer avec l'ARCC.

Programme
La résidence d’artiste de Philippe LeBlond à Yellowknife sera émaillée de lectures et d’événements artistiques. Le coup d’envoi sera donné le 22 août avec une brève conférence de l’artiste sur son art et l'art public, au Northern Frontier Visitor Centre, de 19 h à 22 h. Les 23 et 24 aura lieu l’atelier présidant à la création de la pièce qui sera installée au parc Somba K'e. Du 25 au 29 août, ce sera la construction de l'œuvre in situ. Les 27 et 28 août, le sculpteur fera des conférences, sur la mécanique et l'art cinétique, d’abord, puis sur l’utilisation du mouvement pour transmettre sens et message dans une pratique artistique. Un atelier d'initiation à la soudure prendra place à l’ARCC le 30 août. Enfin, le vernissage du zootrope se tiendra le jeudi 4 septembre au parc Somba K'e.
Philippe LeBlond répare et vend des vélos. C’est vers 1995 qu’il s’est lancé dans la sculpture, utilisant d’abord sa formation en physique et en génie mécanique à la création de girouettes aux formes animales pour ensuite explorer des registres plus abstraits. L’art public est pour lui une façon de rendre la ville plus belle et de démocratiser l’art. On peut admirer plusieurs de ses œuvres et de son mobilier urbain dans les espaces publics de Whitehorse et de Dawson City. On pense notamment à son stabile (par opposition à mobile) illustrant la légende du corbeau volant le soleil, au Rotary Peace Park de la capitale yukonnaise.