Dans les écoles : Chantez, jeunesse!

23 novembre 2017
Le groupe Tam Tidelam a fait la promotion de la chanson francophone. (Crédit photo : Denis Lord)

Le groupe Tam Tidelam a fait la promotion de la chanson francophone. (Crédit photo : Denis Lord)

Le groupe Tam Tidelam rencontre 300 jeunes des écoles francophone et d’immersion française.

Le groupe Tam Tidelam a fait la promotion de la chanson francophone auprès des jeunes d’Allain St-Cyr et de J.H. Sissons à Yellowknife le 17 novembre dernier.


« On a souvent tendance à faire la promotion de la langue en oubliant celle de la culture, analyse Paul Campagne directeur musical de Tam Tidelam. » La culture dont il est question ici, c’est celle de la chanson, telle qu’on la retrouve dans le catalogue de la maison d’édition la Montagne secrète, où Campagne est également réalisateur.

La Montagne publiait en 1999 son premier livre-CD, Un trésor dans mon jardin, un recueil de chansons et comptines de Gilles Vigneault interprétées par des chanteurs connus comme Lynda Lemay et Richard Desjardins, et illustrées par Stéphane Jorisch. Depuis, le répertoire s’est élargi d’œuvres de La Bolduc et de Fe´lix Leclerc, d’Alan Mills et d’autres pionniers, toujours interprétées par de grands noms tels Florence K, Pierre Flynn et autres Bïa.

Tournée
En spectacle, ce sont Paul Campagne, les chanteuses Genevie`ve Toupin et Annick Bre´mault, et les polyinstrumentistes Bill Gossage, Aleksi Campagne et Jean-Franc¸ois De Bellefeuille qui se chargent d’interpréter le répertoire.

Préalablement, les élèves, tout comme les parents et enseignants, ont eu l’occasion de se familiariser avec le corpus grâce au matériel pédagogique distribué plusieurs semaines auparavant par l’Association franco-culturelle de Yellowknife qui a accueilli la Tournée Coup de cœur francophone. Les spectacles de 50 minutes encouragent la participation des enfants, souligne Paul Campagne : « Il y a des chansons à répondre, les enfants font des sons d’animaux et les miment. » La maître d’œuvre de Tam Tidelam souligne sa mission de créer une culture francophone chez les jeunes à un âge particulièrement décisif.


Commanditée par Coup de cœur francophone dans le cadre des célébrations du 150e anniversaire du Canada, la tournée de Tam Tidelam en était déjà à une vingtaine de représentations lorsqu’elle a visité la capitale des Territoires. L’accueil a jusqu’ici été excellent, selon Paul Campagne. La tournée se terminera à Montréal le 17 décembre, après la visite de 10 provinces et territoires.


« Musicien l’hiver, fermier l’été », Paul Campagne a connu une certaine célébrité dans les années 80 avec le groupe Hart-Rouge, où l’accompagnaient ses sœurs Michelle, Annette et Suzanne. Le groupe donne toujours des spectacles, entre autres à leur ferme familiale de Willow Bunch, en Saskatchewan, lors du festival Terre ferme.
 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.