Économie : Changement à la barre du CDÉTNO

13 septembre 2012
0 Commentaire(s)
Le nouveau président du conseil d’administration du CDÉTNO, Robert Galipeau. 
(Crédits photo : gracieuseté du CDÉTNO)

Le nouveau président du conseil d’administration du CDÉTNO, Robert Galipeau. (Crédits photo : gracieuseté du CDÉTNO)


Le Centre du patrimoine septentrional Prince-de-Galles a accueilli le Conseil de développement économique des Territoires du Nord-Ouest CDÉTNO. L’organisme à but non lucratif a ouvert le bal le mardi 11 septembre en procédant à son assemblée générale annuelle. À l’occasion de la fin du mandat du président Jean-François Pitre, ses nombreuses années d’implication ont été soulignées et l’élection de la personne qui le remplacera a eu lieu.

Le CDÉTNO a fait un retour sur l’année 2011 et ce qu’elle a eu comme impact pour l’organisme, mais aussi pour la communauté. Parmi les bons coups, la visibilité à l’extérieur des Territoires lors de divers forums et salons récréatifs a permis aux gens de l’extérieur d’en apprendre davantage sur ce qui se passe ici. Pour certains, ça les a séduits et intéressés, de sorte qu’après mûres réflexions avec les membres de leur famille, ils sont venus s’installer à Yellowknife, comme ce fut le cas pour Simon Cloutier et sa conjointe, Christine Rattel.
« S’il y a une chose que l’on ne regrette pas, c’est d’être déménagé ici, c’est un des meilleurs gestes de notre vie, on adore être ici » a dit M. Cloutier, qui a reçu l’aide de l’équipe du CDÉTNO lors de la campagne Faites le saut. La mission économique organisée par le CDÉTNO en mars 2012 a permis à neuf investisseurs potentiels du Québec de venir visiter les TNO. La présence accrue sur le Web et le réajustement du site Internet de l’organisme permet désormais à ses membres et à la communauté d’accéder aux informations plus facilement, d’être en contact avec l’organisation et de se tenir à jour dans les activités auxquelles elle participe. Aussi, le forum interterritorial sur le développement du tourisme francophone dans le Nord canadien qui a eu lieu en janvier avec la collaboration de représentants du Yukon et du Nunavut s’est aussi avéré être un succès. Également, au cours de la journée carrière organisée par le Centre de conseil de développement économique des Territoires du Nord-Ouest, cent jeunes ont pu bénéficier d’expériences de travail concrètes en milieux de travail.

On ne chôme pas au CDÉTNO
Beaucoup de travail attend les cinq employés du CDÉTNO. L’équipe mettra de l’énergie dans la mise en œuvre de leur stratégie d’action d’investissement qui en est à sa phase 3. Le gala d’entrepreneuriat aura lieu en février prochain et occupera l’équipe d’ici là. Ce gala est pour souligner l’excellence des entrepreneurs francophones des Territoires du Nord-Ouest. Le CDÉTNO sera présent à Destination Canada au mois de novembre prochain. L’organisme lancera ses vidéos Bâtisseur du Nord au mois d’octobre pendant la Semaine de la PME. La journée carrière sera de retour au calendrier de l’équipe pour la future année. Un café emploi prendra également de leur temps et en 2013, le Conseil de développement économique célébrera son dixième anniversaire.

Une nouveauté
Un comité pour faire la révision des statuts et règlements sera mis sur pied à la demande de la directrice générale, Mme Andréanne Lapporte. Celle-ci qualifie sa demande « d‘un exercice sain, puisque cela fait cinq ans que les statuts et les règlements n’ont pas été révisés ». Ainsi, des petites modifications seront proposées à la prochaine assemblée générale annuelle.

Un vent de changement dans le conseil d’administration
Après neuf ans d’implication à la présidence du conseil d’administration du CDÉTNO, M. Jean-François Pitre ne pouvait plus se faire réélire selon les statuts et règlements de l’organisation.

Questionné à savoir s’il est triste de quitter son poste, il a répondu : « Tu fais ton temps et après neuf ans, je pense que c’est bon qu’il y ait quelqu’un d’autre ». M. Pitre fera toujours partie du conseil d’administration pour les deux prochaines années.
Étant un des fondateurs du CDÉTNO, il a vu la progression de l’organisme au fil des ans et commente son succès par la mission originale qu’ils s’étaient donnée, les occasions qu’ils ont eues et les programmes qui ont été montés avec les années. Il soutient avoir eu le bonne drive et le bon staff pour le faire. Il ajoute que : « c’est en français et il n’y avait pas de ces services-là d’offerts, mais nous avons pu les donner ». M. Pitre est fier de ce qu’ils ont été capables de réaliser au cours des années et d’avoir fait reconnaître le Nord avec son grand nombre de francophones, ses écoles, sa business ainsi que des services possibles en français. Interrogé à connaître ce que la séparation du CDÉTNO de la Fédération Franco-Ténoise, il y a 6 ans a eu de bon pour l’organisme il a répondu qu’il n’y a rien eu de bon ou mauvais, mais que ça permis de devenir une identité indépendante. « Nous n’étions pas [à vocation] politique, mais plus business, alors c’était une des raisons pourquoi nous nous sommes séparés. Pour les différents bailleurs de fonds, c’était [aussi] plus facile ».

L’ancien trésorier, Robert Galipeau, agira comme nouveau président du conseil d’administration du CDÉTNO.
Il a commenté sa nomination : « Nous avions un très bon président qui faisait une bonne tâche, mais selon nos statuts et règlements, [il] ne pouvait pas renouveler son mandat et ça prenait quelqu’un pour prendre la relève. Comme je suis déjà impliqué dans l’organisme et que je suis à la retraite, j’ai tout mon temps maintenant pour cela, je suis prêt à continuer et élargir cet engagement-là ». Les défis qui guettent M. Galipeau sont de trouver les sources de financement. « Le défi est de trouver une stabilité à l’organisme au niveau d’un cœur de service et de personnel qui pourraient être subventionnés à plus long terme ». Il est ravi de son nouveau rôle puisque le Conseil représente pour lui une chance de faire avancer l’économie des Territoires et de faciliter l’intégration des francophones. En terminant, M. Galipeau voudrait intégrer un peu plus la communauté artistique à la communauté économique. Il souhaite aussi maintenir le « cap » du CDÉTNO, car il est très solide présentement.

Le nouveau conseil d’administration élu est formé du président Robert Galipeau et des administrateurs Jean-François Pitre, Alison Kincaid, Nina Larsson et Julie Belley.
Nina Larsson entame la seconde année de son mandat, son poste n’était pas en élection cette année. Les membres sont élus pour une période de deux ans.