Les activités francos de Yellowknife : Célébrer l’été en musique

10 juin 2010
0 Commentaire(s)
Le groupe Alcaz

Le groupe Alcaz

Radio Taïga et l’Association franco-culturelle de Yellowknife soulignent l’arrivée de la saison chaude avec une série de concerts mettant en vedette des groupes ensoleillés. Yé!

 

Incapable de dormir? No hay problema! Radio Taïga et l’AFCY ont quelque chose pour occuper ces interminables soirées d’été : des spectacles musicaux exotiques pour vous bronzer les tympans.

La vague de chaleur commence le 15 juin, alors que le duo Alcaz, de Marseille, en France, débarque à Yellowknife. En tournée canadienne, ces deux gitans des plages s’arrêtent également à Iqaluit et à Inuvik. À Yellowknife, ils vont vous emmener tout droit sur la Côte d’Azur avec leur mélange flemmard de blues, de balade, de folk, de java, de jazz et de chanson française. Peuchère!

« On est en voyage, on est ce que l’on appelle des nomades, affirme la moitié masculine du duo, Jean-Yves Liévaux. Il y a la culture qu’on a pu engranger durant toute notre enfance, notre adolescence, la culture de Marseille. Maintenant on est davantage dans l’échange culturel, le partage. »

Si la bohème n’est jamais loin pour ce groupe qui a enregistré son premier album On se dit tout aux États-Unis, l’humour occupe aussi une place de choix dans leur démarche. « L’humour est très important, commente Vyvian Cayol, l’autre moitié. Il y a assez de lourdeur dans le monde, on est là pour ajouter une touche de légèreté. »

Présenté au Champagne Room, ce concert est également un festin. Le chef Kaven Paradis (Twist, Fuego, World Catering), qui nous avait sucré le bec lors de la cabane à sucre ce printemps, prépare un repas quatre services aux saveurs de la Méditerranée, pour un dépaysement total.

Dès 18 h 30, la première partie du concert sera assurée par l’auteure-compositeure-interprète Tina Roy. Le directeur de Radio Taïga, Rudy Desjardins, affirme qu’il cherchait depuis un bout de temps une occasion pour présenter la Franco-Ontarienne établie à Yellowknife.

« Tina est une artiste très talentueuse, dit-il. Son rock alternatif intimiste est certainement une des plus belles découvertes de la scène musicale des TNO ces dernières années. Nous sommes très fiers d’avoir été les premiers à faire tourner ses chansons. »

Durant leur séjour à Yellowknife, Alcaz présentera également un spectacle pour enfants à l’école St-Joseph, pour les élèves des programmes de français langue première et d’immersion.

 

Fête du solstice avec Malade Mantra

Et puis, le samedi 19 juin, on monte le son des amplis un brin, parce que c’est l’heure de danser. Le groupe World Beat Malade Mantra vous fera léviter à ce concert du solstice donné sur le sable au site de Folk on the Rocks.

Cet orchestre de cinq musiciens, qui nous arrive de Montréal Beach, est un rayon de soleil avec des instruments. Jouant sa propre variété de sons up-tempo, Malade Mantra est le projet d’une volée d’oiseaux chanteurs qui partagent une passion pour la migration et le métissage en tous genres. Leur musique allie l’énergie festive du reggae, au rugissement du jungle-jazz, à l’intensité brute du ska et au côté naturellement sexy des francos.

« On a décidé de vous présenter une sorte de spectacle hybride où on aura un peu de ska instrumental mélangé avec des chansons pour faire ça plus festif, confie le saxophoniste André Désilet. Donc, je pense qu’on arrive avec le party! »

Le groupe local The Dagwoods démarre la rumba à 22 h. Ce concert est présenté en collaboration avec Canadian North et Folk on the Rocks, qui opère le bar.

Toute la famille aura par ailleurs l’occasion de voir Malade Mantra la journée précédant le concert au site de Long Lake. Lors du Raven Mad Daze, le vendredi 18 juin, au parc Sombaa K’e situé à côté de l’hôtel de ville, le groupe récipiendaire du prix du meilleur groupe au Festival international de la chanson de Granby réchauffe la scène pour le rappeur Godson, qui lance un nouvel album.

On ira se coucher à l’automne.