École d’immersion J.H. Sissons : Célébration de la journée des autochtones

L’artiste déné John Rombough, près de sa murale (Photo : Noémie Bérubé)

L’artiste déné John Rombough, près de sa murale (Photo : Noémie Bérubé)

Le 20 juin dernier, l’école d’immersion J.H. Sissons a rassemblé tous ses élèves lors d’une journée en l’honneur de la culture autochtone. Pour l’occasion deux murales artistiques, créées par John Rombough avec l’aide des élèves et réalisées pendant la seconde partie de l’année scolaire, ont été dévoilées en après-midi.
 

« Tous les élèves de l’école ont participé à ce projet, du préscolaire à la 5e année », a commenté la directrice de l’établissement scolaire Rachell Simmons.
D’avril à juin 2016, les élèves ont été invités à participer au projet de murales extérieures avec l’artiste déné John Rombough : une, affichant le printemps et l’autre la saison estivale. Il aura pris 7 jours à la murale exprimant le printemps à être complétée : « C’était durant la semaine, alors il y avait beaucoup d’enfants qui jouaient autour. Je les ai fait participer : je les aidais en remplissant les dessins avec des couleurs, mais c’est eux qui finissaient. », a raconté le « Picasso du Nord ».
Il s’agissait d’un projet important pour l’école : « Surtout que nous sommes sur la terre des Denés c’est important que les élèves apprennent les coutumes, les mœurs et d’une manière qu’ils peuvent l’associer. Avec l’art c’est très facile d’incorporer des traditions et lorsque les élèves peignaient, ils pouvaient avoir des conversations avec John. Ils ont beaucoup appris sur les roches et les animaux représentés sur les deux tableaux. » Rachell Simmons s’est dite très contente des résultats des œuvres qui seront affichées sur la façade avant de l’école.
À savoir où Monsieur Rombough s’est inspiré pour produire ses murales avec les jeunes, il dit peindre depuis longtemps et que l’inspiration est là dans l’expression de la couleur sur la toile. Il a notamment mentionné qu’il y a l’aspect du respect de la culture Dené, soit l’expression de soi à travers des images, le respect des ancêtres, de leur passage et de leur présence parmi nous, autour de nous. Et si au départ il avait un croquis, le reste allé naturellement.
« Je suis plus fière des étudiants! Ils se sont vraiment mis à la tâche et m’ont aidé tout au long du chemin. », s’est exclamé John Rombough.
Deux autres murales seront réalisées lors de la prochaine année scolaire afin de compléter la série de 4, ajoutant l’automne et l’hiver.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.