Ce n’est plus l’été

Ça y est, il fait noir le soir, et j’ai déjà porté trois couches de vêtement sans trouver ça fou. La saison estivale achève tranquillement au nord du 60e parallèle et L’Aquilon va profiter de ce changement de saison précoce pour faire miroiter ses nouvelles couleurs.


Car, que de changements au sein de vos médias franco-ténois : Alain Bessette est parti, Noémie Bérubé repart cette semaine alors que Vincent Desforges est en stage, Nicolas Servel occupe le poste à la radio depuis quelque temps et Sandra Inniss devient notre nouvelle journaliste à la salle de rédaction de Yellowknife.


D’ailleurs, pour parfaire cette transition, le journal ne sera pas publié la première semaine du mois d’août. Nous reviendrons le 12 avec cette nouvelle équipe, dynamique et intéressée par nos communautés nordiques, qui comme les précédentes, fera de son mieux pour vous informer.


D’ailleurs, écoutez-vous sur les émissions radiophoniques, comme la quotidienne Avenue 16-17. Lisez-vous dans les articles de la parution hebdomadaire papier ou PDF. Suivez-vous plus fréquemment grâce aux réseaux sociaux franco-ténois et sur nos sites Internet. Car c’est bien de vous que l’on parle, que l’on traite, que l’on identifie.


L’été achève, mais il reste toutefois ce dernier weekend de juillet qui célèbre les 10 ans de Ramble and Ride dans la vieille ville de la capitale : de la poésie, de la danse, de la musique et des attractions familiales.


Ou alors le Paddlefest à Fort Smith, qui est le rendez-vous à ne pas manquer pour une expérience aquatique septentrionale amusante et sécuritaire.


Il y a aussi le Gateway Jamboree, qui se déroule le 30 à Entreprise, avec de la musique, de l’artisanat et de la nourriture. Ou encore, profitez simplement de cette longue fin de semaine.


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.