Assemblée législative : Bob McLeod pour la transparence

17 décembre 2015
0 Commentaire(s)

Le mercredi 16 décembre a été chargé d’élections internes au sein de la 18e Assemblée législative : président de l’Assemblée, premier ministre, membres du Cabinet.

Bob McLeod avait beaucoup de partisans à l’Assemblée législative à en croire les applaudissements entourant sa réélection. Les deux candidats au poste de premier ministre des TNO se sont pliés au jeu des questions-réponses durant la matinée du 16 décembre, avant que les députés ne favorisent la continuité avec Bob McLeod contre le changement incarné par Glen Abernethy. Pourtant, durant leurs interventions, les deux candidats ont plaidé pour le changement en précisant également la réforme démocratique. C’est la première fois dans l’histoire de l’Assemblée législative ténoise qu’un premier ministre assume un second mandat de suite.
Présent lors de cette élection interne, Batiste Foisy, citoyen franco-ténois, espère que « les bottines suivront les babines ». « La réforme démocratique était sur toutes les lèvres, dit-il, et McLeod a lui-même avancé qu’il était ouvert à revisiter le modèle de consensus. Mais avec des élections territoriales qui nous ont démontré la désaffection manifeste des électeurs, avec un taux de participation approchant le boycotte électoral, je ne sais pas si réélire le premier ministre de l’ancienne Assemblée constitue le meilleur véhicule pour le changement. » Et Foisy de rappeler que McLeod était le leader d’un gouvernement ayant refusé de soumettre les ententes de transfert des responsabilités à un plébiscite public non contraignant.
Alors qu’il ne souhaitait pas se présenter au poste de premier ministre, Tom Beaulieu a affirmé à L’Aquilon qu’il penchait pour la stabilité : « Dans la situation économique et les nouvelles responsabilités auxquelles font face les TNO, je pense qu’il est sage de s’en tenir à l’expérience d’une personne qui connait déjà les rouages de l’emploi. » Il a également mentionné l’importance d’établir de bonnes relations avec les Premières Nations de l’Akaitcho et du Dehcho ainsi qu’avec la Nation métisse, alors que leurs revendications territoriales ne sont pas encore réglées. Tom Beaulieu sentait qu’il fallait un leader autochtone pour faire avancer ces ententes de la meilleure façon. Bob McLeod est un Métis originaire de Fort Providence.
Parmi les réponses aux questions des députés, Bob McLeod a souligné que du fait des circonstances électorales, le GTNO reste le dernier gouvernement qui n’a toujours pas eu de communication officielle avec le nouveau gouvernement libéral du Canada. Il n’a tout de fois pas pu réprimer l’anecdote que ce contact pourrait être facilité du fait que son frère Michael McLeod est devenu le nouveau député fédéral des Territoires du Nord-Ouest en octobre passé. Ce dernier était d’ailleurs présent dans l’audience parlementaire.

Président de l’Assemblée et nouveaux ministres
Le seul député ténois réélu par acclamation cette année a aussi été acclamé à l’occasion du vote pour le président de l’Assemblée. L’ancien ministre de l’Éducation, de la Culture et de la Formation n’a pas souhaité retrouver un portefeuille ministériel, mais a choisi de règlementer les procédures parlementaires.
Au moment de mettre sous presse, seul le nom des députés formant le nouveau cabinet avait été décidé. Ainsi les nouveaux ministres élus sont : Alfred Moses, Robert C. McLeod (Région du Nord); Wally Schumann, Louis Sebert (Région du Sud); Glen Abernethy, Caroline Cochrane (Yellowknife)
Tous ces élus ont été assermentés à leurs nouvelles fonctions le 17 décembre.