Transfert des responsabilités : Bob McLeod heureux de l’entente de transfert des responsabilités

20 juin 2013
0 Commentaire(s)

Le premier ministre des Territoires du Nord-Ouest, Bob McLeod, commente le « verdict » résultant du vote de l’Assemblée législative, le 5 juin dernier, face au transfert des responsabilités du gouvernement fédéral au gouvernement territorial.

 

Attendue depuis de nombreuses années, l’entente de transferts des responsabilités du gouvernement fédéral vers le gouvernement territorial provoque de nombreuses réactions chez les parties concernées. Le premier ministre des Territoires du Nord-Ouest, Bob McLeod, patiente jusqu’au jour où le transfert entrera en vigueur. Entre temps, il se réjouit de l’accord qui a été voté par l’Assemblée législative, le 5 juin.

Monsieur McLeod se dit satisfait de la réaction de l'Assemblée législative lors du vote de l'approbation de l'accord du transfert des responsabilités d’il y a quelques semaines. Ce dernier s’est terminé 17-1 en faveur du transfert. « Il s'agit d'un mandat clair […] pour nous d'apporter les avantages de la décentralisation dès que possible ».?
Le transfert des responsabilités mettra dans les mains de Bob McLeod et de son équipe la responsabilité de terres publiques, de l'eau et de la gestion des ressources toujours gérées par l’exercice confédéral. Puisque la démarche ne cesse d’aller de l’avant, ce qui s’en vient pour le processus officiel de transfert est que les autres parties mêlées à l'Accord auront leur propre processus d'approbation. Puis, tous les gouvernements adhérents signeront l'accord lors d'une cérémonie publique. En ce qui a trait à la date et au lieu, ils ne sont pas encore déterminés, mais M. McLeod formule le souhait de les connaître le plus tôt possible afin de respecter la date butoir fixée pour le transfert des responsabilités, soit le 1er avril 2014. Le premier ministre des TNO affirme que « Oui, la porte est toujours ouverte aux Premières Nations Deh Cho et d’Akaitcho pour qu’ils se joignent aux autres gouvernements autochtones, au GTNO et au Canada en signant l'entente définitive ». Rappelons que ces deux Premières Nations ne démontrent toujours pas d’intérêt à se joindre aux autres partenaires. M. McLeod ajoute : « Cela dit, nous respectons les décisions de tous les gouvernements autochtones de faire ce qu'ils pensent être le mieux pour leur appartenance à l'heure actuelle. Nous continuons à rencontrer les leaders des Premières Nations Deh Cho et d’Akaitcho, et nous avons pris des dispositions pour allonger la période de participation du public qui doit avoir lieu dans les collectivités d’Akaitcho ».Bob McLeod est convaincu que la décentralisation constitue une occasion importante pour les peuples autochtones pour aider à façonner l'avenir de leur territoire et pour partager les avantages économiques qui en découleront. « J'espère que l'Akaitcho et le Deh Cho auront également l'occasion de partager ces avantages ». Il ajoute qu’après la cérémonie de signature, il y aura encore une période de temps où les gouvernements autochtones seront en mesure de signer l'accord. Le politicien tient à remercier les nombreux élus présents ou passés qui n'ont pas hésité à montrer leur conviction que les habitants du Nord sont prêts, et tout aussi capables que les gens des provinces de gérer leur propre terre et leur eau publique. Il conclut en soulignant que « la route a été longue et sinueuse pour arriver ici ».