Chronique CDÉTNO : Avez-vous dit économie verte ou développement durable?

13 septembre 2012
0 Commentaire(s)


Définir, mais surtout distinguer les termes « économie verte » et « développement durable » peut s’avérer complexe. Bien que les deux idées puissent se rejoindre, elles font toutefois référence à des concepts distincts.
Selon le Programme des Nations Unies pour l’environnement, l’économie verte se définit comme une « économie qui entraîne une amélioration du bien-être de l’humain et de l’équité sociale, tout en réduisant de manière importante les risques environnementaux et la pénurie de ressources ». Autrement dit, l’économie verte vise à être capable de modifier le cours du développement économique pour assurer une meilleure équité sociale tout en diminuant la pauvreté. Les opinions sur ce concept sont divergentes. Pour certains économistes, le verdissement des économies nuit au développement économique; mais pour d’autres, l’économie verte représente un nouveau type de développement qui, au lieu de freiner la croissance des richesses, peut créer de nouveaux emplois. Ainsi, ce concept est important parce qu'il peut permettre de parvenir au développement du capital naturel. Par exemple, investir pour la protection des écosystèmes et la conservation des forêts peut contribuer de manière considérable à réduire les émissions de gaz à effet de serre liées à l’exploitation de masse.
L’investissement dans le développement et la croissance de l’espèce animale et des gènes contribue aussi à l’économie verte. Par exemple, les insectes pollinisateurs peuvent servir à la production agricole en pollinisant des espèces végétales, tandis que l’investissement pour la préservation, la modification ou la création de nouveaux gènes peut mener à la découverte de nouveaux médicaments. Actuellement, plus de 25 % du marché pharmaceutique global provient de ressources génétiques.
D’autre part, le rapport Brundtland, rédigé en 1987 par la Commission mondiale sur l’environnement et le développement de l’Organisation des Nations Unies définit le développement durable comme un « développement qui répond aux besoins du présent, sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à leurs propres besoins ». En d’autres mots, il s’agit de modifier ses comportements pour arriver à développer la connaissance, promouvoir l’action responsable et surtout, encourager les gens à agir en écocitoyens. Bref, développer aujourd’hui, mais sans pénaliser les générations futures.
En conclusion, bien que les concepts d’économie verte et de développement durable soient étroitement liés et prônent tous deux un développement plus responsable, ils restent différents. D’une part, l’économie verte encourage l’investissement dans le capital naturel comme les écosystèmes, l’espèce animale ou les gènes. D’autre part, le développement durable, quant à lui, vise à guider le développement économique pour ne pas épuiser les ressources actuelles, permettant ainsi de laisser un héritage aux générations futures.