Sur les ondes : Aux origines de la musique VII

07 décembre 2017

La théorie musicale occidentale prend fondement dans la Grèce antique. Pythagore est le philosophe légendaire qui, au sixième siècle av. J.-C. aurait structuré, parmi d’autres théories et théorèmes mathématiques, les théories des proportions acoustiques et de la tetractys.


La théorie des proportions a comme énoncé principal que la moitié de la longueur d’une corde sonore produit le même son, mais une octave plus haute. Dans cette octave se trouvent contenues toutes les notes d’une gamme diatonique dans des proportions 1:1 (unisson) 2:1 (octave) 3:2 (cinquième parfaite) 4:3 (quatrième parfait. La théorie Tetractys qui touche la métaphysique pythagoricienne, propose un triangle équilatéral ayant un point dans son sommet (unisson) suivi par des deux-points (octave) trois points (quinte) et quatre points (quarte). La tetractys explique aussi la structure fondamentale qui dynamise l’univers et la musique des sphères.


Les théories mathématiques des proportions et du tretactys sont probablement les piliers du concept de tétracorde qui apparait deux siècles plus tard. Le terme tétracorde désigne quatre notes (la moitié d’une octave), fondements aux échelles doriens, phrygiens et lydiens.


En fait, c’est la structure et la sonorité des cordes des kithares, instruments musicaux utilisés par des rhapsodes, qui sont à la basse de cette nomenclature. L’échelle dorienne était composée par quatre notes sans demi-tons et était utilisée pour le chant des hymnes épiques. L’échelle phrygienne utilise des demi-tons pour chanter des chants religieux. L’échelle lydienne utilise des quarts-tons et est utilisée pour chanter de la poésie contemplative.


Alors, la théorie musicale grecque, les structures de ses festivals musicaux, l’art du rhapsode et des chorales, le développement des instruments musicaux comme la kithare et l’orgue hydraulique construits par Ctesibios d’Alexandrie, et la métrique rigoureuse de leur poésie sont le contexte à la naissance de la musique écrite dans la Grèce antique. C'est-à-direre une notation musicale qui est alphabétique avec des signes diacritiques placés sur les lettres pour indiquer leur tonalité. C’est dans ce contexte dans lequel l’essor grec rayonnait que l’Empire romain s’impose en Grèce durant le gouvernement d’Augustus au premier siècle av. J.-C.

L'auteur anime Trésor de la musique classique,
le dimanche et le mercredi à 21 h sur les ondes de Radio Taïga.

 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.