Sur les ondes : Aux origines de la musique

Les origines de la musique comme ensemble de sons sélectionnés, combinés et reproduits par des compositeurs et interprètes dans une hauteur, un rythme et une dynamique déterminés, se trouvent reliées à la systématisation des connaissances acquises par l’homo sapiens pendant la Préhistoire, période à laquelle le langage commençait à se structurer pour codifier les messages entre les membres des clans qui migraient des savanes africaines vers l’Europe et l’Asie.


Bien que la voix humaine fût l’instrument primordial utilisé par l’homo sapiens, lorsque le chant a émergé de l’invention du langage, la fabrication des outils sonores a permis aux premiers mélomanes d’amplifier des sons en combinant des mélodies et des harmonies qui étaient projetées vers leurs auditoires quotidiens ou occasionnels.
Les plus anciens instruments musicaux qui ont été trouvés sont des flûtes (aérophones), des tambours (membranophones) et des lyres (cordophones). Des parties de flûtes construites dans des fémurs d’animaux ont été trouvées dans les grottes de Geissenklösterle en Allemagne et dans le parc de Divje Babe en Slovénie. Ils datent de plus de quarante mille ans et présentent des orifices latéraux prouvant qu’ils ont été inventés pour produire des gammes musicales.


On pense que les instruments de percussion en bois ou en pierre font aussi partie des premiers instruments musicaux par sa capacité d’accentuer des rythmes. Les premiers tambours (membranophones) construits avec des peaux tendues sur de cadres en bois ou en argile datent seulement de sept mille années, et ils ont été retrouvés en Mésopotamie, en Égypte, en Chine et au nord de l’Allemagne.


La vibration sonore produite par les arcs, que des chasseurs préhistoriques utilisaient pour propulser leurs flèches, se trouve probablement à la base de la construction des premiers instruments à cordes (cordophones). Lorsque des cordes étaient attachées à une boîte de résonance, ceux-ci produisaient des lyres. De tels instruments ont été retrouvés en Chine, en Égypte, en Syrie et en Grèce antique.


Ce sont ces trois familles d’instruments qui émergent de la Préhistoire et qui évoluent avec l’humanité en se développant, en se perfectionnant et en se diversifiant à travers les différentes périodes de l’Histoire.

L'auteur anime Trésor de la musique classique,
le dimanche et le mercredi à 21 h sur les ondes de Radio Taïga.
 


Ajouter un commentaire
Vous désirez laisser un commentaire en tant que : Anonyme
Mon compte

Politique des commentaires

L'Aquilon désire encourager des débats intelligents et respectueux entre les utilisateurs de son site Web. Nous voulons créer une plateforme où divers points de vue et opinions peuvent être exprimés sur une vaste variété de sujets.

Cependant, nous avons décidé d'établir un mécanisme de modération complète. Ainsi, tout commentaire est lu et évalué par un modérateur avant d'être mis en ligne sur le site. La modération est effectuée par les membres du personnel de L'Aquilon, selon un horaire variable. Un délai plus ou moins long peut survenir entre l'envoi d'un commentaire et son autorisation.

D'emblée, tous les articles produits par les membres du personnel et par nos pigistes permettront aux lecteurs d'émettre un ou des commentaires. Cependant, il est possible que l'option de commentaire soit désactivée en raison d'un manque de disponibilité pour effectuer la modération ou lorsqu'un article perd de son actualité.

Voici les paramètres qui guideront les modérateurs : - Éviter tout propos discriminatoire, en suivant les principes de la Charte canadienne des droits de la personne. - Éviter tout propos qui constituerait du libelle ou pourrait être perçu comme étant diffamatoire.

- Éviter le langage abusif, les injures ou les insultes

En acceptant les termes de cette politique des commentaires, vous reconnaissez que le journal ne peut être tenu responsable pour la publication de vos commentaires.

Seuls les usagers inscrits et acceptant la politique des commentaires peuvent émettre un commentaire.