Rentrée scolaire : Apprendre à apprendre à Allain St-Cyr

26 août 2014
0 Commentaire(s)
« C'est une belle occasion de mettre mes compétences au service de la francophonie, affirme la nouvelle directrice d'Allain St-Cyr, Geneviève Charron. » Elle est encore à assimiler la culture de cette école qu'elle connaissait comme parent.

« C'est une belle occasion de mettre mes compétences au service de la francophonie, affirme la nouvelle directrice d'Allain St-Cyr, Geneviève Charron. » Elle est encore à assimiler la culture de cette école qu'elle connaissait comme parent.

Déjà bien branchée sur sa communauté, Geneviève Charron pourra compter sur le soutien d’une équipe expérimentée.
 

C'est dans le cadre d'un 25e anniversaire et sous l'égide d'une nouvelle directrice que s'amorce la saison scolaire 2014-2015 à Allain St-Cyr, une saison où seront mis de l'avant l'autorégulation et l'enseignement stratégique.
La nouvelle directrice d'Allain Saint-Cyr, Geneviève Charron, était depuis 2011 directrice adjointe de l'école Saint-Joseph à Yellowknife. Passer d'une école d'immersion à une autre francophone implique, selon elle, des défis sur plusieurs plans. « Le rôle de l'école est complètement différent ici en milieu linguistique minoritaire, affirme la nouvelle directrice. Elle a un rôle primordial à jouer dans la construction identitaire. » Geneviève Charron souligne également que dans le cadre de ses nouvelles fonctions s'ajoutent davantage de tâches administratives et qu'elle doit aussi s'ajuster au changement de taille des écoles : alors que Saint-Joseph accueille 500 élèves, Saint-Cyr en comptera entre 133 et 135 en 2014-2015.
« Je suis très occupée à comprendre ce milieu que je connaissais auparavant comme parent, de dire Geneviève Charron. J'essaie d'assimiler la culture de l'école et de voir ce que je peux apporter comme améliorations. » La jeune femme considère que la stabilité du personnel lui facilite la tâche. On ne verra que deux nouvelles figures en cette nouvelle année scolaire, Serge-André Comeau et Lysandre St-Amant, qui, pour les 7e à 12e années, donneront, le premier, le cours d'orchestre, la seconde, les cours de français et d'études sociales. Il faut en outre souligner le retour de Martin Deschêne et de Christine Lévesque, qui étaient respectivement en congé d'études et en congé de maternité. Martin reprendra les cours de technologie et d'éducation physique au primaire et au secondaire, alors que Christine sera enseignante titulaire des classes de 2e et 3e.

Dossiers prioritaires
Dans la foulée de la réforme en éducation, la notion d'autorégulation sera fortement mise de l'avant cette année à Allain St-Cyr. « L'idée, explique Geneviève Charron, est d'amener les élèves à être de plus en plus conscients de la façon dont ils apprennent [les processus cognitifs] et des conditions gagnantes pour mieux apprendre. Nous voulons également développer la façon dont notre équipe peut aider les élèves à atteindre leurs objectifs; on parle ici d'enseignement stratégique, alors que l'enseignant fait plus que transmettre les connaissances : il devient un facilitateur de l'apprentissage, qui montre aux élèves comment en utiliser au mieux les mécanismes. »
Autre dossier majeur : le décloisonnement des classes de mathématiques au primaire. Après évaluation individuelle, les élèves seront regroupés selon leur façon particulière d'apprendre, selon, donc, le concept des intelligences multiples de Howard Gardner : intelligences spatiale, verbo-linguistique, etc. Ce décloisonnement pourrait générer un plus grand nombre de classes. « C'est un défi logistique, concède la nouvelle directrice d'Allain St-Cyr, mais le nouveau regroupement simplifiera peut-être la tâche des enseignants. »

Allain St-Cyr a 25 ans!
En entrevue avec L'Aquilon, Geneviève Charron souligne brièvement que l'établissement poursuivra la démarche en littératie amorcée sous la direction d'Yvonne Careen, avec l'objectif de dépasser les normes en lecture et en écriture.
La démarche entreprise en construction identitaire se perpétuera également, avec un grand nombre d'activités qui seront graduellement annoncées au cours de l'année, activités créant une confluence entre l'école et la francophonie. Il ne s'agit pas d'un repli culturel pour autant. Parallèlement, l'établissement entend conserver le contact avec les cultures autochtones. « Nous en avons beaucoup fait par le passé et nous voulons continuer à faire en sorte que les élèves puissent apprécier cette richesse que nous avons dans le Nord », affirme Geneviève Charron.
Enfin, l'école Allain St-Cyr célèbre en 2014-2015 ses 25 ans. C'est tout un événement, et qui sera dignement célébré tout au long de l'année, mais la nouvelle directrice de l'établissement a fermement refusé de révéler quoi que ce soit à L'Aquilon, sinon que les anciens élèves seront mis à profit pour montrer ce que ça peut apporter d'étudier dans une école francophone en milieu minoritaire.
Gageons qu'on pourra apprendre l'alpha et l'oméga des célébrations sur Internet, puisqu'Allain Saint-Cyr aura désormais son compte Twitter et sa page Facebook, outils de communication et d'interaction avec les parents et avec les communautés scolaires.